Faits divers – Justice

Un homme retrouvé mort après l'intrusion de faux gendarmes du GIGN à son domicile dans l'Eure

Par la rédaction, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu lundi 19 juin 2017 à 21:23

Un homme de 60 ans retrouvé mort chez lui après l'intrusion de faux gendarmes du GIGN dans l'Eure. (illustration)
Un homme de 60 ans retrouvé mort chez lui après l'intrusion de faux gendarmes du GIGN dans l'Eure. (illustration) © Maxppp - Lionel Vadam

La mort d'un homme de 60 ans à Breuilpont près de Pacy-sur-Eure. Il a été séquestré avec sa famille par des faux gendarmes du GIGN. Cela s'est passé dans la nuit de dimanche à lundi.

Un homme de 60 ans a été retrouvé mort chez lui à Breuilpont près de Pacy-sur-Eure. Il a été séquestré avec sa famille par des faux gendarmes du GIGN. Dans la nuit de dimanche à lundi, il est 3h du matin lorsqu'une bande armée et cagoulée pénètre dans cette maison de Breuilpont : entre trois et six individus (on ne connait pas encore leur nombre exact). Ils portent de faux uniformes du GIGN, sont équipés de matraques et prétextent un contrôle fiscal avant de séparer la famille.

La mère et ses deux filles de 17 et 21 ans sont enfermées à l'étage dans une chambre. Le père est invité, lui, à rester au rez-de-chaussée. Peu de temps plus tard, lorsque l'épouse de la victime entend que les malfaiteurs quittent la maison, elle redescend et découvre, au sol, le corps inanimé de son mari. Il décède à l'arrivée des secours.

Comment et pourquoi est-il mort ? Pas de coup de feu. L'autopsie qui sera pratiquée ce mardi permettra donc de déterminer les causes du décès de ce commerçant. Que sont venus chercher ses agresseurs ? De l'argent ? Autre chose ? L'enquête ouverte par le parquet d'Evreux pour homicide et vol avec arme en bande organisée permettra peut-être là encore d'élucider le mystère. Elle a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Rouen.