Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme soupçonné d'avoir tiré des coups de feu à Sorgues arrêté par le GIGN

-
Par , France Bleu Vaucluse

L'homme est également suspecté d'avoir menacé les forces de l'ordre. Les faits se sont produits à Sorgues, vendredi 26 avril. Il a été interpellé 24 heures plus tard, à Entraigues-sur-la-Sorgue, par les gendarmes d'Avignon, la section de recherches de Marseille et le GIGN.

Gendarmerie (image illustration)
Gendarmerie (image illustration) © Radio France - Victor Vasseur

Sorgues, France

Un homme soupçonné d'avoir tiré des coups de feu et menacé les forces de l'ordre vendredi 26 avril à Sorgues, a été interpellé 24 heures plus tard, en début de soirée, à Entraigues-sur-la-Sorgue, grâce à l'intervention de la gendarmerie d'Avignon, la section de recherches de Marseille et le GIGN. Les faits se sont produits vers 21h, dans le quartier Chaffunes. Un individu armé d'un fusil automatique est sorti de sa Twingo et s'est mis à tirer des coups de feu en l'air. Alertés par les habitants, la police et les gendarmes se sont rendus sur place. 

24 heures de cavale

L'assaillant est parti entre temps en direction du quartier Générat, où il aurait également tiré des coups de feu. L'homme, visiblement seul dans sa voiture, est retourné dans la cité Chaffunes, apparemment très énervé. Il a pointé son arme sur les forces de l'ordre en les apercevant, les obligeant à tirer en retour sur la Twingo, mais sans toucher le conducteur. Celui-ci a également foncé sur un des militaires qui  a réussi à l'éviter de justesse. 

Le tireur fou a réussi à prendre la fuite avant d'être arrêté 24 heures plus tard. Aucun blessé n'est à déplorer, mais il reste des impacts de balles sur les façades d'immeubles. Les motivations de cet homme ne sont pas encore connues, d'après le parquet. L'assaillant présumé est actuellement en garde à vue.