Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un homme tué par balles à Carbuccia

-
Par , , France Bleu RCFM

Jean-Toussaint Voglimacci tué par balles à Carbuccia. Il travaillait sur un engin de chantier lorsque le ou les tueurs l’ont abattu. L’enquête a été confiée à la PJ.

La Police judiciaire est chargée de l'enquête
La Police judiciaire est chargée de l'enquête © Maxppp - Michel Clementz

Un homme a été tué par balles aujourd’hui sur la commune de Carbuccia. Les faits se sont déroulés en milieu de matinée. La victime Jean-Toussaint Voglimacci, âgé de 27 ans, a été abattu alors qu'il travaillait sur un engin de chantier. Il se trouvait sur une piste située au bord de la route reliant les villages de Carbuccia et Ucciani dans la Gravona.  

Selon le procureur de la République d'Ajaccio, Carine Greff, Jean-Toussaint Voglimacci travaillait au nettoyage d’un terrain avec un tractopelle lorsqu'il a été atteint par plusieurs projectiles. 

C’est un habitant de Carbuccia qui a entendu les détonations et a fait la macabre découverte.  

Peu après, une voiture était retrouvée, brulée, à proximité du pont d'Ucciani, à quelques mètres de la route territoriale. 

L'endroit où Toussaint Voglimacci a été assassiné est assez reculé et difficile d'accès. “Il fallait connaitre les lieux” concède Carine Greff. Le procureur de la République n'exclut pas la thèse d'un règlement de compte. 

Jean-Toussaint Voglimacci était connu des services de police. Il avait notamment été mis en examen, aux côtés de huit autres personnes, dont Guy Orsoni, dans le cadre de l'assassinat de Jean Livrelli. "Ce retraité de 67 ans avait été tué par erreur" en août 2018 à Bastelica selon les enquêteurs.  

L'enquête sur ce nouvel homicide a été confiée à la police judiciaire d'Ajaccio.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess