Infos

Un homme tué sur un parking à Bordeaux : le manque de moyens de la psychiatrie

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde lundi 24 février 2014 à 19:11 Mis à jour le lundi 24 février 2014 à 19:14

L'homme a été tué sur le parking du supermarché
L'homme a été tué sur le parking du supermarché © Radio France

C'est un homme au passé psychiatrique chargé qui a commis l'agression mortelle dimanche matin sur le parking d'un supermarché du quartier de la Bastide à Bordeaux. Un homme de 79 ans est mort, roué de coups. Les syndicats du centre hospitalier de Cadillac dénoncent les dysfonctionnements de la psychiatrie en France.

Les syndicats du Centre Hospitalier de Cadillac, situé au sud de Bordeaux, réagissent après l'arrestation hier d'un homme connu pour ses problèmes psychiatriques. Il a violemment agressé un homme de 79 ans sur le parking du Simply Market de la rue Raymond Poincaré, dans le quartier de la Bastide à Bordeaux. Sa victime est décédée sous les coups de pied à la hanche et au ventre. Il aurait été frappé uniquement parce qu'il avait jeté par terre son ticket de caisse.

L'agresseur, âgé de trente ans, était connu des services de police pour avoir déjà commis des violences à plusieurs reprises. Il souffrirait d'une déficience mentale et aurait déjà effectué plusieurs séjours à l'hôpital psychiatrique de Cadillac. 

L'affaire fait réagir Laurent Messier, délégué du syndicat Sud au centre de Cadillac. 

"Une politique de santé, ça coûte cher. Il faut des moyens humains pour ne pas attendre et aller au contact des gens dans la ville."

Laurent Messier rappelle que les malades mentaux sont plus souvent victimes d'agression qu'agresseurs eux-même.

"Il faut toujours quelque chose de sensationnel pour qu'on s'occupe de la psychiatrie"

Partager sur :