Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Icaunais de vingt ans séquestré et violenté durant plusieurs jours à Paron

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Auxerre, France Bleu

Un homme de vingt ans a été retenu pendant plusieurs jours à Paron dans l’Yonne par un groupe de jeunes âgés de seize à dix-huit ans, dont son ex-petite amie. La victime a reçu des coups et subi de nombreuses humiliations. Quatre personnes, dont trois mineures sont mises en cause.

L'un des mis en cause, majeur, est en garde à vue ce mardi soir
L'un des mis en cause, majeur, est en garde à vue ce mardi soir © Radio France - Oanna Favennec

Les faits ont eu lieu la semaine dernière, possiblement entre le 19 et le 24 septembre 2020, dans un logement de Paron, dans l’Yonne. Les dates sont encore imprécises car la victime, traumatisée, ne se souvient plus exactement des jours qui ont passé. 

Retenu plusieurs jours jusqu'à l'arrivée des pompiers

Jeudi dernier, le jeune homme est trouvé avec le nez cassé par les pompiers qui ont été alerté par ses agresseurs, trois filles âgées de 16 ans et un garçon de 18 ans. Leur victime avait presque perdu connaissance. Il venait de subir de nouvelles violences, après avoir déjà enduré humiliations et coups, au domicile de la mère d’une des jeunes filles. La maman, affaiblie après un AVC n'aurait pas réagi à la situation. Elle n'est pas mise en cause pour le moment. 

Des humiliations dégradantes

Durant cette période, il aurait été attaché, ses affaires auraient été brûlées et il aurait eu le crâne rasé, ainsi que les sourcils et les jambes. La victime a déclaré d’autres humiliations aux enquêteurs comme avoir reçu sur le corps un liquide, mélange d’urine, d’excréments, de liquide vaisselle et de peinture.

Les motivations des agresseurs restent floues

Les motivations de ses agresseurs restent encore floues, tout comme les raisons pour lesquelles la victime n’a pas pris la fuite. Le garçon de 18 ans, copain d’une des filles, aurait intimidé la victime pour lui extorquer de l’argent et l’aurait menacé s’il refusait de le faire. 

Quatre personnes poursuivies

Ce jeune majeur sera jugé à Sens le 15 janvier prochain. Il a été placé sous contrôle judiciaire. Les trois jeunes filles mineures impliquées elles aussi dans l'affaire, ont été laissée libre et seront convoquées en fin de mise en examen devant un juge des enfants le 4 novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess