Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

2.500 volailles périssent dans un incendie dans la Manche

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin
Lucerne-d'Outremer, France

Un bâtiment agricole est entièrement détruit, après un incendie ce mercredi à 4h30 du matin, dans l'élevage de volailles "La Rocherie" à La Lucerne d'Outremer, entre Avranches et Villedieu-les-Poëles. A l'intérieur du poulailler, près de 2.500 volailles sont mortes.

La ferme de "La Rocherie" contient près de 20.000 volailles.
La ferme de "La Rocherie" contient près de 20.000 volailles. - Capture d'écran Google Maps

Il ne reste plus rien du bâtiment. "Des gravas, et du bois noirci", constate désolé Luc Lefranc, l'un des gérants de l'EARL "La Rocherie". L'un de ces quatre bâtiments est entièrement détruit par les flammes.

Le système de chauffage en cause

L'incendie se déclare tôt ce mercredi matin, vers 4h30, à priori à cause du système de chauffage. C'est un employé qui donne l'alerte et une quinzaine de pompiers sont mobilisés. Mais ils ne parviennent pas à sauver les 2.500 volailles à l'intérieur de ce poulailler en bois.

Conséquences : la vente traditionnelle est impactée, puisque c'est dans ce bâtiment, l'un des 4 poulaillers de la ferme, que sont stockées les volailles destinées à la vente pour les particuliers. Des poules pondeuses par exemple, élevées d'abord en Bretagne, pour des questions sanitaires, et qui transitent à "La Rocherie" quelques jours, avant d'être vendues.

Les volailles placées dans un vieux bâtiment temporairement

Tout l'enjeu, maintenant, c'est de savoir comment se retourner. Un autre bâtiment, ancien et qui ne servait plus, est remis sur pied pour accueillir les bêtes provisoirement. Mais au mieux, à peine 1.000 peuvent y être stockées. Le fournisseur de la ferme ne pourra donc pas en livrer 2.500 d'un coup, il fera plusieurs allers-retours. Jusqu'à quand ? Difficile de le dire. Les dirigeants de l'exploitation sont en train de demander des devis auprès des entreprises.

La facture va monter à plusieurs dizaines de milliers d'euros car ces bâtiments-là coûtent chers. Ils comprennent plusieurs salles pour les différentes espèces de volaille. Mais cela reste toujours moins onéreux qu'un bâtiment d'élevage industriel avec tout l'équipement que cela comporte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess