Faits divers – Justice

Incendie circonscrit sur la base de Cazaux en Gironde

Par Jules Brelaz et Arnaud Carré, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde et France Bleu dimanche 21 août 2016 à 18:06

photo d'archives
photo d'archives © Radio France - Radio France

Un départ de feu a eu lieu ce dimanche après-midi dans un champ de tir de la base aérienne de Cazaux (La Teste-de-Buch). Un épais nuage de fumée noire a été aperçu à des kilomètres à la ronde. 25 hectares ont été brûlés mais le sinistre était circonscrit en début de soirée.

Il était 15h18 ce dimanche lorsque les pompiers sont alertés. Des flammes se sont propagées sur une parcelle de forêt située à l'intérieur de la base aérienne de Cazaux. Il a fallu plus de cinq heures pour parvenir à circonscrire le feu.

Un incendie "spectaculaire" mais pas "inquiétant" selon un officier de sapeur-pompier.

Un immense panache de fumée noire a été aperçu peu après 15 h depuis Biscarosse, La Teste-de-Buch, Sanguinet, la Dune du Pyla et même de l'autre côté du Bassin d'Arcachon.

"Le nuage est plutôt sombre, précise la gérante d'un camping à Sanguinet, on a entendu les camions de pompiers mais pour l'instant personne ne nous a dit de nous mettre à l'abri".

Même constat au cercle de de voile de Cazaux, à la pointe nord du lac, où on nous a confirmé l'incendie mais aussi l'absence d'évacuation des habitants du quartier situé à proximité.

25 hectares brûlées

Près de quarante sapeurs-pompiers sont intervenus avec les moyens dont disposent les militaires de la base aérienne. Un hélicoptère de reconnaissance a également été dépêché sur place.

Au sol, les soldats du feu sont restés à distance du sinistre car l'incendie s'est déclaré dans un champ de tir de la base militaire, une zone dite "polluée", en raison de la présence de restes de munitions. Il n'était donc pas question de s'y aventurer. La priorité était de circonscrire le brasier sur une parcelle.

Le feu a finalement été maîtrisé en début de soirée, vers 20h30. Mais les militaires de la base ont surveillé le site toute la nuit pour empêcher une éventuelle reprise du feu.

Partager sur :