Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Hautes-Pyrénées : un incendie dans un hôtel insalubre à Lourdes

mardi 13 février 2018 à 16:03 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn

Un incendie s'est déclaré dans l'hôtel du Printemps à Lourdes mardi midi, boulevard de la grotte. Le feu est parti du 3ème étage, il y a peu de dégâts. Quelques personnes ont été incommodées par les fumées. L'établissement avait pourtant été déclaré insalubre, et fermé, l'an dernier.

L'hôtel du printemps à Lourdes
L'hôtel du printemps à Lourdes - Capture Google map

Lourdes, France

Le feu s'est déclaré au 3e étage de l'hôtel du printemps à Lourdes ce mardi midi, boulevard de la grotte, près de l'hôpital. Il y a peu de dégâts. Il y avait neuf personnes à l'intérieur, six ont été incommodées par les fumées. La maire de Lourdes avait pourtant fermé l'établissement, déclaré insalubre, il y a un peu plus d'un an, en décembre 2016. L'Agence régionale de santé avait alors relevé des problèmes d'électricité, et sur le réseau d'eau, qui n'était pas même plus potable

Mais le propriétaire continuait à louer des chambres en meublé. Mi-décembre 2017, il avait été mis en demeure par l'Etat de reloger ses locataires avant la pose de portes en métal pour condamner définitivement le bâtiment.

Ce genre d'établissements pose de gros problèmes explique la maire, Josette Bourdeu : "ce sont des hôtels qui ont de toute façon mal évolué, avec la baisse de fréquentation que Lourdes a connu, ce genre d’hôtel n'ont pas été mis aux nouvelles normes, les propriétaires les ont petit à petit abandonnés, ça a souvent été racheté par des personnes qui ne connaissent pas ni les règles, ni les lois. On les ferme administrativement et ça tombe en désuétude. Et ils contrecarrent en louant, en faisant ce que j'appelle moi _des marchands de sommeil et du logement indigne_. C'est inquiétant partout dans Lourdes, ça me fait  faire du souci partout. Quand la commission de sécurité constate des carences au niveau de la sécurité incendie et qu'il n'y a aucune volonté du propriétaire d'y remédier, je ferme administrativement les structures qui ne sont pas au niveau réglementaire. Et c'est pour ça que j'avais fermé celui là il y a un an".