Faits divers – Justice

VIDÉOS - L'incendie à Marseille est fixé : 300 hectares ont été détruits

Par Thibault Maisonneuve, Corrine Blotin et Isabelle Lassalle, France Bleu Provence et France Bleu lundi 5 septembre 2016 à 19:50 Mis à jour le mardi 6 septembre 2016 à 22:26

Le feu en cours sur le col de la Gineste.
Le feu en cours sur le col de la Gineste. © Radio France - MELANIE MASSON

L'incendie qui s'était déclaré lundi en fin de journée sur le col de la Gineste à Marseille, alors que la journée était classée à "risque exceptionnel" est à présent fixé. Cassis et les Calanques ont été épargnées. Le feu serait d'origine criminelle.

Le feu mobilisant d'importants moyens de secours aux portes de Marseille a été fixé, indique mardi matin le préfet des Bouches-du-Rhône, Stéphane Bouillon. Il y a quelques reprises et des Canadair ont repris leur ronde alors que les marins-pompiers et les sapeurs-pompiers sont toujours mobilisés. 300 hectares ont été détruits.

Un feu d'origine criminel selon le préfet des Bouches-du-Rhône

L'incendie été stoppé sur le plateau de Carpiagne et n'est pas descendu sur Cassis et les Calanques. L'origine de cet incendie, qui devrait être maîtrisé dans la journée, serait d'origine criminelle, affirme Stéphane Bouillon.

Aucune habitation touchée

Cet incendie n'a pas fait de blessés. Quelques habitants sur Cassis sont partis d'eux-mêmes à titre de précaution mais personne n'a été évacué et aucune habitation n'a été touchée.

Dans la nuit, les autorités indiquaient à propos de ce feu très violent, attisé par le mistral, que son flanc gauche est fixé selon la préfecture des Bouches-du-Rhône. C'est le secteur de la ferme des Logissons qui mobilisait à 23 heures les pompiers. Selon Météo France, le vent violent relevé en fin d'après-midi devait connaitre une atténuation progressive avant une nette diminution vers 2 heures du matin.

Les pompiers ont du utiliser des Canadair pour fixer le feu.  - Radio France
Les pompiers ont du utiliser des Canadair pour fixer le feu. © Radio France - Corrine Blotin

Le feu est parti de Luminy

"Le feu semble être parti des HLM de Luminy", affirme Lionel Royer-Perrault, maire Les Républicains du 9e arrondissement qui précise qu'aucune habitation n'est menacée.

Plus de 800 pompiers 

À 21h45 ce lundi soir, le feu n'était pas encore sous contrôle. Plus de 800 pompiers sont mobilisés. Le Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille et le Service d'Incendie Départemental d'incendie et de Secours (Sdis 13) ont déployé de gros moyens. 280 marins-pompiers sont sur place ainsi que 406 sapeurs-pompiers du Sdis 13 et 216 pompiers arrivées en renfort d'autres départements.

Une trentaine d'habitants de Port-Miou évacués

Une trentaine d'habitants de Port-Miou ont été évacués et ont trouvé refuge dans un gymnase de Cassis qui a déclenché son Plan Communal de Sauvegarde.

"C'est un feu qui va vite", indique le lieutenant-colonel Faure, du SDIS 13 sur France Bleu Provence. Quatre Canadair, ainsi que deux Tracker et 1 Dash, sont mobilisés alors que le vent se déplace vers Cassis. "En raison du vent, les hélicoptères bombardiers d'eau sont au sol", précise sur France Bleu Provence, l'amiral Charles-Henri Garié qui commande le bataillon des marins-pompiers.

Les habitants de Luminy, Vaufrèges et du Redon appelés à ne pas rentrer chez eux

Les pompiers appellent les habitants de Luminy, de Vaufrèges et du Redon à ne pas rentrer chez eux pour ne pas gêner l'accès des secours. Les étudiants du campus de Luminy ont été invités à quitter les lieux.

Le gymnase Desautel à Marseille et de la Viguerie à Cassis ont été mis à disposition pour loger les habitants qui ne peuvent pas rentrer chez eux.

La D559 fermée entre Marseille et Cassis

Le site, propice aux incendies, est difficile d'accès. Le rond-point de Luminy en direction de Cassis est fermé. La D559 entre Cassis et Marseille est fermée également.

  - Aucun(e)