Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un incendie maîtrisé sur le site de l'usine de pâte à papier classée Seveso de Saint-Gaudens

-
Par , , France Bleu Occitanie

Une chaudière de l'usine Fibre Excellence de Saint-Gaudens, classée Seveso, a pris feu ce samedi dans la soirée. 57 pompiers ont été mobilisés sur cet incendie délicat, une vingtaine de personnels ont été évacués.

L'usine Fibre Excellence de Saint-Gaudens, classée Seveso, est victime d'un incendie ce samedi soir.
L'usine Fibre Excellence de Saint-Gaudens, classée Seveso, est victime d'un incendie ce samedi soir. © Maxppp - Sylvestre

C'est un incendie qui a été très difficile à maîtriser pour les pompiers. Une chaudière servant à brûler les déchets de production a pris feu vers 19h samedi 15 mai, sur le site de l'usine Seveso classé "seuil haut" de Saint-Gaudens (Haute-Garonne), Fibre Excellence, qui fabrique de la pâte à papier. Une vingtaine de membres du personnel ont été évacués par précaution. Aucun blessé n'est à déplorer. La chaudière étant à l'écart du reste de l'usine, les flammes ne se sont pas propagées au reste de l'usine.

Perte d’étanchéité

C'est une chaudière servant à brûler les déchets de production qui prend feu, vers 19h ce samedi 15 mai, à cause d'une perte d'étanchéité. Du sodium en fusion à près de 1.000 degrés s'écoule et provoque des petites explosions au contact de l'eau et des dégagements de fumées. Par chance, la chaudière est à l'écart du reste de l'usine, et donc les flammes ne se propagent pas à d'autres produits chimiques, comme le chlorate de sodium qui classe d'ailleurs le site "seveso seuil haut". Rapidement, mais non sans difficultés, les 57 pompiers maîtrisent la situation. 

Le site est à l'arrêt

Les produits en fusion sont en train de refroidir, le site est à l'arrêt comme l'impose la procédure. Des sacs de sables permettent d'éviter tout nouveau contact entre le produit chimique et l'eau. Les premières mesures ne font état d’aucune toxicité dans l’air. Cette installation fait l’objet d’inspections régulières de la part des services de l’État, dans un territoire évidemment très marqué par la catastrophe d'AZF il y a 20 ans

75 agents mobilisés

Au total, près de 75 agents ont été mobilisés sur cet incident : 60 sapeurs-pompiers, deux équipages de police nationale et une dizaine d’agents des services de l’État (préfecture et DREAL). Étienne Guyot, préfet de la Haute-Garonne, a activé le Centre opérationnel départemental (COD). La police nationale et le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) se sont rendus sur place.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess