Faits divers – Justice

Un incendie ravage le toit de l'ancienne école des Beaux-Arts de Cherbourg

Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Cotentin samedi 27 août 2016 à 20:31

Le feu a pris sur la toiture du bâtiment vers 17h30.
Le feu a pris sur la toiture du bâtiment vers 17h30. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Ce samedi après-midi, un incendie a détruit une partie du dernier étage de l'ancienne école des Beaux-Arts de Cherbourg. Le feu a été maîtrisé en début de soirée par les pompiers. Ils n'ont trouvé personne dans le bâtiment au moment de leur intervention.

La scène a attiré des centaines de curieux ce samedi après-midi : la toiture de l'ancienne école des Beaux-Arts de Cherbourg a pris feu, avenue de Paris. L'incendie s'est déclaré peu avant 17h30, au niveau de la toiture du bâtiment qui est parallèle à l'avenue. Le feu a pris du côté nord et s'est déplacé vers le sud avec le vent. Rapidement, une quarantaine de pompiers ont été dépêchés sur place pour lutter contre les flammes. Des effectifs de Cherbourg, de Tourlaville, d'Equeurdreville mais aussi des marins-pompiers. Trois fourgons, un élévateur, une échelle et un véhicule sanitaire ont ainsi été déployés sur place. Les pompiers ont maîtrisé le feu  vers 20h30, après trois heures de combat contre l'incendie. Le bâtiment était vide au moment des faits. L'origine du feu est encore inconnue (le bâtiment n'est plus relié au réseau électrique) mais une enquête est ouverte par le commissariat de police de Cherbourg.

Une trentaine de pompiers ont été mobilisés sur place.  - Radio France
Une trentaine de pompiers ont été mobilisés sur place. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Deuxième incendie en quelques mois

C'est le deuxième incendie en l'espace de quelques mois dans ce bâtiment abandonné. Depuis le déménagement de l'école des Beaux-Arts dans l'ancien hôpital des Armées en 2011, les locaux sont parfois squattés. "Le bâtiment devait être détruit parce qu'il est trop vieux : sa remise en état coûterait trop cher notamment parce qu'il faudrait tout mettre aux normes d'accessibilité et il y a beaucoup d'amiante", explique Franck Tison, adjoint au maire de Cherbourg-en-Cotentin en charge des sports et de permanence ce weekend. Une destruction qui n'était pas prioritaire jusque-là pour la municipalité. "On devait se pencher sur le dossier en 2017 mais cet incendie va sûrement accélérer les choses." La démolition du bâtiment pourrait intervenir dès cette année si c'est possible.

La circulation perturbée

L'incendie a occasionné des difficultés de circulation : l'avenue de Paris a été fermée dans le sens la Glacerie - Cherbourg et une déviation a été mise en place en contournant la zone par le jardin public. Ensuite l'avenue a été rouverte avec des barrières sur une des voies à hauteur du bâtiment, pour mieux sécuriser ses abords.

Le feu a été maîtrisé en début de soirée. - Radio France
Le feu a été maîtrisé en début de soirée. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Partager sur :