Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"Au bout du troisième, on se pose des questions" : nouvel incendie à Eckwersheim en six semaines

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 août, le centre équestre de la commune a été en partie ravagé par un incendie, à peine un mois après la ferme Ebersold et le club-house de foot et cyclisme. Tous ces lieux sont situés dans un périmètre d'une centaine de mètres.

Le manège du centre équestre d'Eckwersheim s'est totalement embrasé dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 août 2019.
Le manège du centre équestre d'Eckwersheim s'est totalement embrasé dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 août 2019. © Radio France - Jeanne Daucé

Eckwersheim, France

Mais que se passe-t-il à Eckwersheim ? Dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 août, un incendie a ravagé une partie du centre équestre de la commune, situé près de la route d’Olwisheim. Il s'agit du troisième incendie en à peine un mois dans un périmètre d'une centaine de mètres, après celui fin juin de la ferme-cueillette d'Ebersold  et du club-house de football et de cyclisme de la ville début juillet.  

Au centre équestre, près de 1200 m² qui sont partis en fumée, entre un manège, sa tribune et le restaurant attenant L'Oxer. La cinquantaine de chevaux du club sont sains et saufs, et ont pu regagner leurs boxes en fin de matinée ce dimanche.

"Un ou deux incendies, le doute est là. Mais trois, on se pose des questions."

Ce dimanche, les cavaliers, comme Pauline, s'interrogent beaucoup : "Est-ce que c'est criminel, pas criminel ? Autant après un incendie ou deux, le doute est toujours là... Mais trois on se pose beaucoup de questions.

Dans la tribune, lieu de départ du feu, il n'y a pas de compteur électrique. Et dans les autres parties du centre, tout était en règle selon Amina Ganeval, la présidente du club : "Tous les ans, des sociétés de vérification viennent pour faire un _bilan de l'électricité, des extincteurs, de la sécurité en cas d'incendie_. On a eu un avis favorable en avril-mai pour tous les bâtiments."

A gauche, le manège et la tribune incendiés. A droite, le restaurant L'Oxer. - Radio France
A gauche, le manège et la tribune incendiés. A droite, le restaurant L'Oxer. © Radio France - Jeanne Daucé

"La deuxième association sportive touchée dans le quartier"

Ce qui interpelle beaucoup, c'est le fait que deux de ces trois incendies a touché des associations : "Il y a une forte probabilité d'origine criminelle, on est la _deuxième association sportive touchée dans le quartier_. On s'en prend à des associations, mais nous on est là pour faire plaisir aux gens, leur faire faire du sport : c'est révoltant", conclut la présidente du centre équestre.

En attendant des réponses à leurs très nombreuses questions sur l’origine du drame, les cavaliers du centre peuvent, malgré les dégâts, continuer à s’entraîner. De même, la compétition de courses de sauts d'obstacles prévue en septembre est maintenue.