Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un incident chez ExxonMobil, près du Havre : une flamme visible depuis l'Eure

Une panne de chaudière dans l'entreprise ExxonMobil, basée à Port-Jérôme, a causé la mise en marche de la torchère du site. Une large flamme est visible à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde.

La torchère ce lundi soir toujours visible
La torchère ce lundi soir toujours visible © Radio France - Yves-René Tapon

Un incident dans l'entreprise Exxon Mobil à Port Jérome samedi 19 octobre au matin. 

Une chaudière est tombée en panne, et a engendré l'arrêt d'un vapocraqueur, installation produisant du gaz. Cet arrêt a entraîné la sortie des gaz par la torchère de l'usine. La torchère étant une cheminée de secours.

De la fumée, de la vapeur d'eau s'en est d'abord échappée, avant qu'une flamme apparaisse. Une flamme largement visible puisque les pompiers ont largement été alertés, jusque dans le département de l'Eure. Une crainte peut-être liée à l'effet Lubrizol

Une flamme visible jusqu'en milieu de semaine prochaine

Prévenue par l'entreprise, Atmo Normandie, chargé de surveiller la qualité de l'air, a réalisé des contrôles, qui ont révélé une augmentation du niveau de dioxyde de souffre dans l'air, mais "à un niveau qui n'est pas dangereux pour la santé" précise le service de communication de l'usine. 

L'entreprise est en maintenance et n'a pas redémarré ses activités ce dimanche soir. La flamme devrait être visible jusqu'en milieu de semaine prochaine, indique le groupe. 

51% des riverains ont une "bonne opinion" de cette usine

Ce n'est pas la première fois qu'un incident se produit dans cette entreprise, ce qui crée une défiance de plus en plus importante des riverains à l'égard de ce site pétrochimique. En mai dernier, seuls 51% des voisins de l'usine en avaient une opinion positive. Un chiffre en baisse de 30% par rapport à 2018. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess