Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un incident électrique à l'usine Borealis, classée Seveso, à Grand-Quevilly

Un incident électrique s'est produit, ce samedi 25 juillet au matin, sur le site de l'usine Borealis de Grand-Quevilly, près de Rouen. Il n'y a pas de danger pour les riverains, indique l'entreprise.

L'usine Borealis à Grand Quevilly
L'usine Borealis à Grand Quevilly © Radio France - Théophile Pedrola

Un incident électrique s'est produit, ce samedi 25 juillet au matin, vers 7h30, dans l'usine Borealis, classée Seveso, à Grand-Quevilly. Une panne électrique désormais sous contrôle. L'entreprise a déclenché son Plan d'opération interne (POI) à titre préventif, en mettant toute son installation à l'arrêt. L'incident est en cours de résolution et est contenu à l'intérieur du site. 

Selon plusieurs riverains interrogés, il y a eu "de gros bruits" tôt ce matin : "Comme des explosions, très régulières, pendant un certain temps, témoigne une habitante. On est habitués ici, mais cette fois cela a fait un peu peur, c'était plus fort que d'habitude. Une gérante d'un bar voisin de l'usine précise : "Ici, on n'a pas vraiment eu peur, on sait que c'est sécurisé." Un salarié précise qu'il s'agit des soupapes de sécurité qui se sont déclenchées, et que la situation est sous contrôle

La préfecture de Seine-Maritime évoque "un dégagement de vapeurs et des nuisances sonores de courte durée." 

Il n'y a pas de victime, ni de dégagement toxique, indique l'entreprise, qui précise avoir prévenu les secours et la police. Des analyses de l'air menées ce matin n'ont pas montré de toxicité. A midi, quelques pompiers étaient encore sur place. 

L'usine emploie 360 salariés, et produit des engrais ainsi que des matériaux liés au plastique. L'usine avait déjà connu un problème similaire en octobre 2019. 

La production de Borealis redémarrera ce soir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess