Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un jeune de 14 ans poignardé près du collège Joffre à Montpellier

lundi 14 janvier 2019 à 4:23 Par Marion Bargiacchi, France Bleu Hérault et France Bleu

Gibril, 14 ans, s'est interposé entre un groupe de jeunes ressortissants albanais et un collégien de 11 ans avenue Léon Blum à Montpellier (Hérault) vendredi 11 janvier. Roué de coups et touché à l'arcade par un couteau, il a reconnu deux de ses agresseurs sur des photos au commissariat.

L'hôtel de police de Montpellier
L'hôtel de police de Montpellier © Radio France - Sylvie Duchesne

Montpellier, France

Gibril, 14 ans, a été frappé et poignardé non loin du collège Joffre, avenue Léon Blum à Montpellier vendredi 11 janvier vers 18 heures. Ce soir-là, l'adolescent venu du quartier des Aiguerelles attend des copains. Il voit alors quatre jeunes s'en prendre à un cinquième, un collégien de 11 ans. D'après les policiers, il s'agirait d'une dispute à propos "d'une histoire d'amour". Gibril décide alors de s'interposer. L'un des agresseurs l'aurait prévenu : 

"Nous sommes des Albanais, nous sommes les patrons de Montpellier. On touche pas les Albanais."  

Les coups pleuvent : Gibril a le visage tuméfié, la cloison nasale déviée et l'arcade percé par un couteau. Les agresseurs se sont arrêtés quand ses amis sont arrivés. Il a été transporté aux urgences du CHU Lapeyronie et a pu porter plainte dès sa sortie avec sa mère.

Des agresseurs présumés reconnus sur des photos

Une fois au commissariat, Gibril reconnait deux de ses agresseurs sur des photos qui lui sont présentées. Les policiers interpellent alors trois personnes dans le quartier Gambetta. Deux mineurs et un majeur. Les forces de l'ordre recherchent toujours le quatrième agresseur. 

Cette agression repose la question de la sécurité en centre-ville et celle des mineurs isolés. En septembre dernier, c'est devant le lycée Joffre qu'un père de famille et son fils se sont fait rouer rouer de coups par de jeunes ressortissants albanais hébergés dans un foyer près de la cathédrale Saint-Pierre.

Les trois interpellés ont été placés en garde à vue. Ils devraient être déférés lundi 14 janvier devant le juge.