Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un jeune de 20 ans frappé à mort quartier du Sablon à Metz, un suspect se rend à la police

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Un jeune homme de 20 ans a été tué dans la nuit de vendredi à samedi lors d'une bagarre dans un immeuble du quartier du Sablon, à Metz. Un suspect s'est rendu à la police samedi après-midi, poussé par son entourage, et sa compagne est en garde à vue.

Les faits ont eu lieu vendredi soir, rue Kellermann à Metz.
Les faits ont eu lieu vendredi soir, rue Kellermann à Metz. - Google street view

Un jeune homme de 20 ans a été tué lors d'une bagarre, dans un immeuble de la rue Kellermann à Metz, quartier du Sablon dans la nuit de vendredi à samedi, a appris France Bleu Lorraine Nord. Le parquet de Metz a ouvert une enquête pour homicide volontaire, et un homme d'une trentaine d'années a été placé en garde à vue ce samedi. Sa compagne a également été placée en garde à vue.

Une altercation pour du bruit de voisinage

Le jeune homme passait la soirée avec trois de ses amis, deux femmes et un homme, dans un appartement de l'immeuble. Le bruit de leur conversation, dans cet immeuble particulièrement mal isolé, aurait poussé le mis en cause et sa compagne à monter les confronter. Leur altercation aurait tourné à la bagarre. Il y a pu y avoir plusieurs agresseurs.

Le jeune homme est mort suite à un échange de coups, mais aucune arme n'a été utilisée, selon les premières constatations médico-légales. De très nombreux témoignages de condoléances ont afflué sur les réseaux sociaux après l'annonce de sa mort. Le jeune homme n'était pas connu de la justice. 

Un homme se rend à la police poussé par sa famille

Une autopsie a été demandée pour déterminer les causes exactes de sa mort, mais elle n'aura pas lieu avant la semaine prochaine. L'homme d'une trentaine d'années en garde à vue, soupçonné d'avoir participé à l'agression, s'est rendu de lui-même à la police, samedi après-midi au lendemain des faits. Il se savait recherché et c'est sa famille qui l'a incité à se livrer aux forces de l'ordre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess