Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un jeune de Douarnenez devant les assises spéciales, il dit avoir voulu faire une étude sur l'Etat islamique

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Un jeune homme de 26 ans, originaire de Douarnenez, dans le Finistère, affirme qu'il voulait une mener une étude sur l'Etat islamique. Il comparaît ce mercredi devant la cour d'assises spéciale de Paris pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme".

Cour d'Assises (illustration)
Cour d'Assises (illustration) © Maxppp - OLIVIER LEJEUNE

Un étudiant en anthropologie, âgé de 26 ans, va comparaître ce mercredi devant la cour d'assises spéciale de Paris. Ce jeune de 26 ans, originaire de Douarnenez, dans le Finistère, voulait mener dit-il, une "ethnographie de l'Etat islamique et de l'Islam radical". Il y a quatre ans, il a tenté de rencontrer des djihadistes via la messagerie cryptée Telegram. Il se faisait passer pour un candidat au djihad et invitait ses interlocuteurs à se rendre en Syrie.

Une rencontre avec un recruteur de l'EI

Selon l'enquête, il aurait rencontré un djihadiste à Paris pour évoquer la préparation d'un attentat et aurait également été en contact avec Rachid Kassim, considéré comme le principal recruteur français de Daech. Quand il a appris que la police se renseignait sur ses activités, il a contacté la Direction générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) par lui-même. 

"Une énorme bêtise"

Il dit n'avoir jamais appelé au meurtre, ni avoir eu l'intention de passer à l'acte. Ses proches assurent "qu'il n'avait jamais manifesté d'intérêt pour la religion". Il admet tout de même avoir fait "une énorme bêtise". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess