Faits divers – Justice

Un jeune handicapé, débarqué vendredi d'un vol Marrakech-Metz, va être rapatrié en France

Par Julien Baldacchino, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu lundi 12 octobre 2015 à 15:02

Le jeune homme n'a pas pu décoller de l'aéroport de Marrakech
Le jeune homme n'a pas pu décoller de l'aéroport de Marrakech © Maxppp

Un jeune homme de 20 ans atteint d'une myopathie va être rapatrié en France par la compagnie belge Jetairfly, a annoncé celle-ci ce lundi. Vendredi, alors qu'il s'apprêtait à embarquer de Marrakech vers Metz, il avait été débarqué au motif que son appareil respiratoire était un "objet dangereux".

"Nous sommes sincèrement désolés de ce qu'il s'est passé" : la compagnie aérienne belge Jetairfly a prononcé ce lundi des excuses après qu'un jeune homme lourdement handicapé a été débarqué d'un vol Marrakech-Metz vendredi. La compagnie s'est engagée à ce qu'il soit rapatrié en France : "Nous sommes en contact avec la famille pour la faire rentrer en France et trouver le vol qui leur convient", selon un porte-parole de la compagnie belge. 

Du matériel médical "dangereux"

 Mohamed Kanbour, 20 ans, originaire de Moselle, est atteint d'une myopathie et lourdement handicapé. Vendredi, alors qu'il s'apprêtait à décoller de Marrakech avec ses parents, le commandant de bord a exigé qu'il sorte de l'avion, faute de pouvoir lui présenter un certificat médical. Selon la famille, le commandant a considéré que l'appareil respiratoire utilisé par le jeune homme pouvait être "un objet dangereux".

Avant de s'excuser ce lundi, la compagnie Jetairfly avait justifié cette décision : "Le refus d'embarquement est lié à la législation internationale en matière de transport d'objets dangereux que le commandant a appliquée pour des raisons de sécurité", pouvaient lire les internautes sur la page Facebook de Jetairfly. De son côté, l'agence de voyage qui a vendu les billets assure que toutes les démarches pour le transport du matériel médical avaient été effectuées.

"Nous prendrons nos responsabilités"

"Une enquête est menée en interne", affirme désormais l'entreprise, "pour comprendre ce qu'il s'est passé". Le jeune homme et ses parents ont dû être hébergés chez des membres de leur famille au Maroc en attendant une solution de rapatriement. "Pour l'heure, notre priorité est de permettre à cette famille de rentrer en France", explique le porte-parole de Jetairfly. La belle-soeur du jeune homme a confirmé avoir été contactée par la compagnie lundi matin.

Une fois la famille rapatriée, il s'agira pour l'entreprise "de savoir s'il y a eu un problème au niveau de l'agence de voyages ou à notre niveau". "Nous prendrons nos responsabilités", assure la compagnie.