Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un jeune handicapé séquestré et passé à tabac pendant plusieurs jours

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

Cette épouvantable affaire remonte à la fin du mois d'octobre. Deux individus ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

Gendarmerie
Gendarmerie © Radio France - Nathalie Dekeyzer

Craon, France

Le 26 octobre dernier, à Port-Brillet, un jeune handicapé d'une vingtaine d'années disparait dans la nature sans laisser de traces. Sa compagne et sa famille sont très inquiètes, c'est une attitude qui ne lui ressemble pas. La gendarmerie lance alors une procédure pour une disparition inquiétante de personne vulnérable.

Les investigations permettent de géolocaliser, début novembre, le téléphone du jeune homme à Craon et plus précisément dans une maison appartenant à un individu que les gendarmes connaissent et pas pour de bonnes raisons. Devant l'habitation, les militaires remarquent la voiture du disparu. Ils décident alors d'intervenir pour une perquisition. Personne ne répond quand ils arrivent à l'entrée de cette maison. Ils arrivent à y pénétrer. Toujours rien dans les premières pièces visitées.

Et puis au fond, ils fracturent une porte fermée à clé. A l'intérieur, ils découvrent 3 personnes dont la victime sérieusement blessée, le visage tuméfié. Le jeune handicapé affirme avoir été enlevé le jour de sa disparition puis séquestré. Ses deux bourreaux, la vingtaine, l'ont tabassé à plusieurs reprises.

Mis en examen pour séquestration, violences aggravées et extorsion au préjudice d'une personne vulnérable, les deux auteurs de ce rapt, qui aurait pu se terminer plus tragiquement, ont été placés en détention provisoire. Leur procès se déroulera dans le courant de l'année prochaine.

Choix de la station

France Bleu