Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un jeune homme légèrement blessé par des tirs de CRS dans les quartiers nord de Marseille

mercredi 10 janvier 2018 à 8:57 Par Florent Le Saux et Corrine Blotin, France Bleu Provence et France Bleu

Un jeune automobiliste sans permis de conduire et recherché a tenté de foncer sur des CRS mardi après-midi, lors d'une opération de contrôle, cité de la Viste dans le 15è arrondissement de Marseille. Les policiers ont été contraints de faire usage de leurs armes.

La cité de la Viste, dans le 15è arrondissement de Marseille
La cité de la Viste, dans le 15è arrondissement de Marseille © Maxppp - Cyril Sollier

Marseille, France

C'est mardi vers 16 heures, Cité de la Viste dans le 15è arrondissement de Marseille, que l'automobiliste de 22 ans refuse d'obtempérer alors que les policiers tentent de le contrôler, et ce à deux reprises.  Arrivé à un troisième point de contrôle, il fait semblant  de s'arrêter... avant d'accélérer et de foncer avec une Audi A3 sur les quatre CRS face à lui.  

Blessé à l'épaule

Les policiers n'ont d'autre choix que de se servir de leurs armes et d'ouvrir le feu. Le jeune conducteur parvient à s'enfuir. Vers 17 heures, il est retrouvé légèrement blessé à l'épaule, dans une pharmacie quartier de la Bricarde, toujours dans le 15è, sa voiture stationnée à proximité. 

Recherché

Le conducteur n'avait pas le permis de conduire. Il faisait l'objet d'une fiche de recherche par un juge d'instruction.

Une enquête est ouverte et l'IGPN (Inspection générale de la police nationale) est saisie.