Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un jeune homme massacre un chat et écrit avec son sang sur les arbres d'un parc public de Limoges

mardi 9 octobre 2018 à 19:48 - Mis à jour le mercredi 10 octobre 2018 à 17:55 Par Jérôme Edant, France Bleu Limousin et France Bleu

Une scène monstrueuse s'est déroulée lundi après-midi aux Jardin de l'Evêché de Limoges. Un individu a martyrisé et tué un chat de ses pieds avant d'écrire sur des troncs d'arbres avec le sang de l'animal. L'homme a été interpellé sur le moment par la police municipale et sera jugé le mois prochain.

Un jeune homme de 20 ans a massacré un chat dans les Jardins de l'Evêché à Limoges - illustration
Un jeune homme de 20 ans a massacré un chat dans les Jardins de l'Evêché à Limoges - illustration © Maxppp - Pierre Heckler

Limoges, France

Lundi après-midi, un jeune homme de 20 ans s'est déchaîné sur un chat dans les Jardins de l'Evêché de Limoges. Après avoir appâté avec de la nourriture, l'individu l'a attrapé et l'a littéralement massacré à coups de pieds dans les allées du jardin public.

Le déchaînement de violence ne s'est pas arrêté là puisque l'homme, tel un pervers, a utilisé le sang de l'animal pour écrire sur plusieurs arbres du parc.

Immédiatement interpellé par la police municipale

Une patrouille de la police municipale, présente à proximité, l'a immédiatement interpellé et conduit au commissariat où il a été pris en charge par un officier de police judiciaire. L'homme a été placé en garde à vue et a rapidement subi un examen psychiatrique, dont on ne connaît pas encore les conclusions.

Il sera jugé dès le mois prochain par le tribunal correctionnel de Limoges, notamment pour maltraitance sur animaux. Ce bourreau de chat était déjà connu de la justice et a même été condamné à 6 mois de prison pour d'autres faits.

La Ligue de défense des animaux est partie civile 

Émue par cette affaire, la Ligue de défense des droits des animaux de Limoges a décidé de se constituer partie civile. Par ailleurs une pétition a été lancée sur internet par des militants de la cause animale  pour demander la peine maximale prévue par le Code Pénal. Elle a recueillie plus de 27 000 signatures ce mercredi soir.