Infos

Un jeune homme retrouvé mort dans un appartement de Bordeaux

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde et France Bleu lundi 25 janvier 2016 à 16:37

C'est dans cette arrière boutique que la macabre découverte a été faite
C'est dans cette arrière boutique que la macabre découverte a été faite © Radio France - Stéphanie Brossard

C'est son patron qui a fait la macabre découverte ce lundi matin dans l'appartement situé à l'arrière de la boutique où il était employé, cours de la Marne à Bordeaux. La Police Judiciaire de Bordeaux a été saisie. Deux personnes sont en garde à vue ce mardi matin dans le cadre de l'enquête.

L'enquête a été confiée à la Police Judiciaire de Bordeaux après la découverte ce lundi matin vers 9h du corps sans vie d'un jeune homme de 28 ans,  cours de la Marne, à deux pas de la place de la Victoire à Bordeaux. C'est son patron, le propriétaire de la boutique de téléphonie, qui a fait la macabre découverte alors qu'il venait d'ouvrir les grilles de son magasin. Le corps sans vie allongé et ensanglanté se trouvait en réalité dans l'appartement situé à l'arrière-boutique.

Les policiers se sont immédiatement rendus sur place. Et évoquent des circonstances de la mort plus que suspectes, sans vouloir en dire plus pour l'instant tout comme le Parquet de Bordeaux qui ne communiquera que dans les prochaines heures.

Une autopsie doit être pratiquée pour déterminer les causes de la mort

Y-a-t-il eu une bagarre, un règlement de comptes ? A quel moment, dans le courant du week-end ou dimanche soir ? C'est ce qu'il va falloir déterminer. Mais selon les enquêteurs l'homicide ne fait aucun doute.

Selon les voisins commerçants, le jeune homme avait commencé à travailler et vivre cours de la Marne à Bordeaux il y a 6 mois. Sa nationalité n'a pas été déterminée pour l'instant affirme le Parquet de Bordeaux. Pour le coiffeur voisin, c'était un Pakistanais "très sympathique", qui vivait dans l'appartement situé à l'arrière boutique avec un autre employé. Ce deuxième homme pourrait-il être impliqué ? Les enquêteurs refusent de le dire pour l'instant.

Le Parquet de Bordeaux a confirmé mardi matin que 2 personnes "de l'environnement proche" de la victime étaient en garde à vue depuis lundi soir dans le cadre de l'enquête. Une autopsie doit par ailleurs avoir lieu dans l'après-midi pour déterminer les circonstances exactes de la mort.

Partager sur :