Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un jeune Limougeaud de 16 ans sera mis en examen pour avoir ouvert une bouche d'incendie à la Bastide

-
Par , France Bleu Limousin

Dimanche après-midi, pour se rafraîchir, des jeunes ont forcé une bouche d'incendie quartier de la Bastide à Limoges. Les policiers ont dû intervenir pour que des agents procèdent à la coupure de l'arrivée d'eau.

Les policiers rappellent que forcer une bouche incendie est interdit par la loi.
Les policiers rappellent que forcer une bouche incendie est interdit par la loi. - Police Nationale

Ils voulaient se rafraîchir. Alors ils ont forcé une bouche d'incendie. Des jeunes du quartier de la Bastide se sont amusés dimanche vers 16h50 rue Edouard-Manet avec une borne rouge normalement dévolue à l'usage exclusif des pompiers.

La brigade anti-criminalité a voulu rétablir le calme. Mais une cinquantaine de jeunes s'amusaient avec l'eau autour de la bouche, et les fonctionnaires ont essuyé des jets de projectiles à trois reprises.

La ville de Limoges porte plainte pour vol d'eau

Finalement, l'eau a pu être coupée une première fois. Avant que des jeunes ne forcent à nouveau la borne. Les policiers ont fini par interpeller un jeune de 16 ans, qui se vantait d'avoir la clé permettant d'avoir accès à l'eau.

Placé en garde à vue, il a reconnu avoir aidé un copain à ouvrir la bouche. La mairie de Limoges a porté plainte pour vol d'eau et dégradation de bien public. Le jeune est ressorti libre avec une convocation judiciaire pour septembre prochain en vue de sa mise en examen.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess