Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un jeune migrant retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel à Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Ce jeune garçon de 17 ans, originaire de Guinée, était sous la responsabilité du service d'Aide Sociale à l'Enfance, car il était mineur. Son corps a été découvert ce jeudi matin, sans vie, dans sa chambre d'hôtel, la piste criminelle n'est pas envisagée, une autopsie sera pratiquée

Le jeune garçon était hébergé dans un hôtel de la rue de Bourgogne à Orléans
Le jeune garçon était hébergé dans un hôtel de la rue de Bourgogne à Orléans - Capture écran Google Maps

Orléans, France

Comme tous les migrants qui sont mineurs quand ils arrivent dans le Loiret, le jeune garçon, âgé de 17 ans, et originaire de Guinée, avait été placé sous la responsabilité des services d'Aide Sociale à l'Enfance du conseil départemental du Loiret. Il était hébergé à l'hôtel Le Sauvage, rue de Bourgogne à Orléans, c'est un des hôtels qui accueillent ces jeunes, dans le cadre de nuitées prises en charge par le département.

Une autopsie du corps

Il s'agit vraisemblablement d'un décès lié à une consommation excessive d'alcool et de tranquillisants, selon les premiers éléments de l'enquête. Le corps du jeune garçon a été envoyé à Tours, pour une autopsie, mais c'est ce qui ressort de l'audition des témoins. 

Il avait passé la nuit avec son amie, dans sa chambre d'hôtel. Au matin la jeune fille l'a trouvé, mort. Elle a expliqué qu'ils avaient bu de l'alcool, mais que lui avait aussi pris des médicaments, toute la nuit. Une enquête est ouverte en recherche des causes de la mort, mais la piste criminelle est écartée à ce stade.

La colère des associations qui viennent en aide à ces jeunes

Ce décès a créé beaucoup d'émotion au sein des associations qui militent pour une meilleure prise en charge de ces jeunes, et qui s'inquiètent régulièrement de leur sort. Dans un communiqué elles dénoncent "un manque de cadre qui autorise des conduites pour le moins inquiétantes, qui conduisent à ce genre de drame"

Elles appellent à un rassemblement, ce samedi après-midi, place de Gaulle à Orléans, dans le cadre de la "marche des colères" organisée à l'appel de plusieurs associations militantes, autour de nombreuses revendications.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu