Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un jeune Montpelliérain tué après une dispute dans laquelle il n'était pas impliqué

lundi 11 décembre 2017 à 18:37 Par Guillaume Roulland, France Bleu Hérault et France Bleu

Un jeune Montpelliérain de 26 ans a été tué d'un coup de feu en pleine gorge tôt samedi matin, après une dispute dans une discothèque, dans laquelle il n'était pourtant pas impliqué. L'auteur du coup de feu, avec qui il était ami, a été mis en examen pour homicide volontaire et écroué.

L'auteur des coups de feu a été arrêté moins d'une heure après les faits.
L'auteur des coups de feu a été arrêté moins d'une heure après les faits. © Radio France - Maxppp

Montpellier, France

On en sait plus désormais sur les circonstances durant lesquelles un jeune montpellierain de 26 ans a été tué tôt samedi matin dans le quartier de la Mosson.

Le jeune homme a été tué par un ami qui venait de se disputer avec un autre groupe dans une discothèque du quartier Près d'Arènes. Il a essayé de le calmer, sans succès. Il y a perdu la vie.

Au mauvais endroit, au mauvais moment

Tout part d'une dispute dans la boîte de nuit Infinity, dans le quartier Près d'Arènes. L'auteur du coup de feu, âgé de 24 ans, est pris à partie par d'autres clients. 

Il est alors accompagné de deux jeunes femmes, mais pas de sa future victime. Ce dernier arrive un peu plus tard. Il n'a donc pas pris part à l'altercation, mais tente de calmer le jeune homme qui est très énervé. 

Le petit groupe termine alors la nuit au bar "le Tacos", avenue de Barcelone, pour y prendre un petit déjeuner. La tension ne retombe toujours pas. Au contraire. Le jeune "énervé" sort à plusieurs reprises une arme à feu et menace de retourner à la discothèque "pour leur faire la peau" dit-il. Au bout d'un moment, le coup part. 

Son ami, de deux ans son aîné, est atteint à la gorge. Il décède peu après son admission à l'hôpital

L'auteur du coup de feu est arrêté moins d'une heure après. Il soutient que le coup est parti accidentellement. Mais parce que les enquêteurs disposent de toute la scène grâce à la vidéo-surveillance, il a été mis en examen pour homicide volontaire et aussitôt placé en détention.

Jacques-Philippe Redon, procureur de la République adjoint de Montpellier

Le récit des faits