Faits divers – Justice

Un jeune pompier volontaire de Savoie se tue en se rendant sur une intervention

Par Anabelle Gallotti, France Bleu Pays de Savoie jeudi 4 août 2016 à 10:38 Mis à jour le jeudi 4 août 2016 à 15:33

photo d'illustration
photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

Un pompier volontaire, âgé de 23 ans, circulait à moto mercredi pour rejoindre la caserne de Pont-de-Beauvoisin, quand il a subi une collision mortelle avec une voiture. L’accident a eu lieu à 21h40 sur la route de Saint-Béron (Savoie).

Le pompier volontaire était en "service commandé" au moment de l’accident, c'est-à-dire qu'il avait été appelé pour une intervention. Il était 21h40 mercredi soir sur la route de Saint-Béron (Savoie), quand sa moto est entrée en collision avec voiture. Le jeune homme de 23 ans n'a pas survécu.

Un jeune pompier passionné, très investi

Ce pompier volontaire était très investi auprès des secouristes. Il a d'abord était "jeune sapeur-pompier" (à partir de 12 ans) à Novalaise, puis sapeur-pompier volontaire dès ses 17 ans. Il travaillait également en tant que professionnel à la brigade des sapeur-pompiers de Paris.

Les sapeurs-pompiers, ses collègues sont sous le choc

Le  colonel Emmanuel Clavaud, directeur du centre de Secours et d'Incendie du département s'est rendu à la caserne de Pont-de-Beauvoisin mercredi soir pour apporter son soutien aux collègues de Boris, dont certains sont intervenus pour le secourir. A la caserne de Pont-de-Beauvoisin, la moyenne d'âge est de 32 ans, ils sont tous volontaires et se connaissent bien. Un soutien psychologique a été mis en place pour ceux qui le souhaitent.

Le directeur du SDIS 73, le colonel Emmanuel Clavaud souligne que la solidarité s'est exprimée au sein des sapeurs-pompiers

L'institution rendra hommage à Boris Gemet, en accord avec ses proches.

En France on compte 200 000 sapeurs-pompiers volontaires, 40 000 pompiers professionnels et 10 000 pompiers militaires.

Partager sur :