Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un joueur australien du Stade Toulousain s'inquiète des incendies dans son pays

-
Par , France Bleu Occitanie

Zack Holmes, demi d'ouverture du Stade Toulousain, est né en Australie et ses proches y vivent. Il raconte à France Bleu Occitanie à quel point c'est difficile de voir les dégâts sur place à cause des incendies qui ravagent son pays.

Canberra touchée par un brouillard de fumée à la suite des incendies en Australie
Canberra touchée par un brouillard de fumée à la suite des incendies en Australie © Maxppp - Lukas Coch

Zack Holmes fait partie des Australiens du Stade Toulousain. Le demi d'ouverture souffre beaucoup en voyant la situation en Australie à cause des incendies qui touche son pays depuis le mois de septembre.

Le dernier bilan fait état de 24 morts dont trois pompiers, 500 millions d'animaux tués,  100 000 personnes ont été évacuées. Une situation qui affecte beaucoup Zack Holmes, né en Australie dans le sud ouest du pays, à Perth. Ses proches sont installés là-bas, il se sent très impuissant à Toulouse.  

"C'est horrible et c'est difficile de voir les images, de lire tous ces articles sur les dégâts causés par les incendies. Des milliers de maisons détruites, des milliers d'animaux qui ont aussi été impactés, c'est toute la faune et la flore" confie Zack Holmes. Le rugbyman ajoute que "c'est vraiment dur de savoir qu'autant de personnes sont en difficulté, blessées et qu'il n'y a pas de signe de fin de ces incendies."

L'Australien toulousain souffre à distance pour ses proches : "On se demande combien de temps ça va durer. En tant qu'Australien, c'est vraiment difficile de voir tout ça, et surtout quand on est loin de chez soi, de savoir que tous ces gens souffrent des incendies mais j'espère qu'avec l'aide du gouvernement et des autres pays, ça va aller."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu