Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un joueur de l'ASNL en garde à vue, soupçonné de viol

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Un footballeur professionnel de l'AS Nancy Lorraine est en garde à vue depuis la nuit de samedi à dimanche. Il est accusé par une jeune femme de viol à l'extérieur d'une boîte de nuit de Nancy.

Façade de l'hôtel de police de Nancy boulevard Lobau
Façade de l'hôtel de police de Nancy boulevard Lobau © Maxppp - Alexandre Marchi

Nancy, France

Un joueur professionnel de l'AS Nancy Lorraine placé en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche, soupçonné de viol sur une jeune femme de 18 ans, après une soirée à la discothèque l'ARQ, située place Stanislas à Nancy. L'information révélée par l'Est Républicain est confirmée par le procureur de la République de Nancy, François Pérain.

Rencontre en discothèque

Selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs, cette jeune femme serait sortie en discothèque avec une amie. C'est dans l'établissement qu'elles auraient rencontré ce joueur de l'ASNL, qui leur aurait offert à boire, vers deux heures du matin. Cet homme aurait proposé aux deux femmes de sortir pour discuter. Le joueur et la jeune femme de 18 ans se seraient alors éloignés.

Selon le récit de la jeune femme, le footballeur l'aurait embrassé avec son accord, avant de lui imposer un rapport sexuel. La victime présumée alertait un ami par téléphone qui contactait la police. L'homme, désignée par l'amie de la victime présumée, a été interpelé dans la foulée, placé en garde à vue. Son état d'ivresse n'a pas permis de recueillir sa version des faits. Le procureur se veut "prudent" alors que la jeune femme a été soumise de son côté à un examen médico-légal.

Contacté par France Bleu Lorraine, le président de l'ASNL, Jean-Michel Roussier n'a souhaité faire "aucun commentaire". L'entraînement de ce lundi devrait avoir lieu à huis-clos.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu