Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un juge d'instruction nommé après la mort d'une cycliste percutée par un camion benne le 25 mars à Grenoble

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

C'était demandé par la famille de cette institutrice et mère de famille de 38 ans, le parquet de Grenoble a saisi un juge d'instruction pour enquêter sur les responsabilités du chauffeur du camion benne qui l'a percutée, mais aussi sur le "caractère accidentogène" du carrefour où elle a été tuée.

Des bouquets de fleurs à l'endroit où la cycliste a été tuée
Des bouquets de fleurs à l'endroit où la cycliste a été tuée © Radio France - Véronique Saviuc

Le 25 mars, Florence se rendait à vélo à son école Jules Ferry à Grenoble quand elle a été percutée  par un camion benne. Elle se trouvait cours de la Libération et tournait à droite, vers le boulevard Foch quand elle a été heurtée par le camion, qui tournait aussi à droite. Le chauffeur ne l'a pas vue. 

Le mari de cette institutrice de 38 ans, mère d'une fillette de 9 ans, a décidé de porter plainte contre le chauffeur pour "manquement au code de la route". 

Son avocat, maître Hervé Gerbi demandait aussi la nomination d'un "expert en aménagement" pour évaluer le caractère dangereux de ce vaste carrefour entre les Grands Boulevards et le cours de la Libération. 

Ce lundi 26 avril, le parquet de Grenoble a saisi un juge d'instruction "afin qu'une enquête approfondie soit effectuée". Avec deux chefs de poursuite : "homicide involontaire par conducteur" en ce qui concerne le chauffeur du camion benne, et "homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement par personne morale et par personne physique contre X" pour évaluer le "caractère accidentogène du lieu de l’accident et les mesures prises à cet égard".

Le procureur de la République Eric Vaillant a donc bien pris en considération la demande d'expertise de l'avocat de la famille sur le lieu de ce terrible accident qui a profondément choqué les Grenoblois, et bien au-delà de l'entourage proche de la victime.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess