Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un Jurassien condamné pour une fraude sociale de 462.000 euros

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Un entrepreneur jurassien est condamné pour une vaste fraude sociale. Il a floué 462.000 euros à l'URSSAF en exerçant une activité dissimulée, avec des salariés non déclarés, sous couvert d'une entreprise liquidée. Explications.

Voiture illustration
Voiture illustration © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Lons-le-Saunier, France

Dans le Jura, un patron est tombé dans les mailles du filet de l'URSSAF et des gendarmes. Cet homme est condamné pour avoir floué 462.000 euros en cinq ans en instaurant une vaste fraude sociale.

Il utilisait une entreprise liquidée

Entre 2013 et 2018, ce Jurassien emploie plusieurs salariés non déclarés, facture des clients et livre des marchandises, sous couvert d'une ancienne entreprise, liquidée depuis 2008, et immatriculée au nom de sa compagne. Il encaisse ainsi plus d'un million d'euros en cinq ans. Les sommes sont versées sur ses comptes bancaires personnels, et sur ceux de son amie. En analysant ces comptes, les enquêteurs ont aussi relevé des retraits importants d'argent liquide, qui servaient notamment à payer le personnel en espèces

Condamnation et redressement

Trois salariés ont été identifiés et cette entreprise utilisait cinq tracteurs poids-lourds et quinze semi-remorques. Ce patron a été arrêté après un contrôle routier mené par les gendarmes de Champagnole, en présence d'un inspecteur de l'URSSAF, le 3 octobre 2017.

Le patron fraudeur a été condamné en mai 2019 par le tribunal de Lons-le-Saunier : il écope de six mois de prison avec sursis, 1.000 euros d'amende et au paiement de dommages et intérêts. De son côté, l'URSSAF lui a notifié un redressement de 462.000 euros.