Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un kiné de Trouillas suspendu pour des actes "portant atteinte à la dignité des patients"

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu
Trouillas, France

Un masseur-kinésithérapeute de Trouillas (Pyrénées-Orientales), est suspendu pendant cinq mois par l'Agence Régionale de Santé, depuis le 26 avril. Principale victime de cet homme : une adolescente, qui aurait été violée. Les autres kinés du cabinet, et le conseil de l'ordre, condamnent ces actes.

Un cabinet de kinésithérapie (illustration)
Un cabinet de kinésithérapie (illustration) © Maxppp - Michèle Constantini

Un masseur-kinésithérapeute de Trouillas (Pyrénées-Orientales) est suspendu avec effet immédiat pendant cinq mois par l'Agence Régionale de Santé (ARS). Il est soupçonné de viol, sur au moins une victime. La décision lui a été notifiée le 26 avril dernier, et il n'exerce plus depuis cette date. Les confrères de son cabinet, ayant eu connaissance des accusations en février, lui ont demandé de partir à ce moment-là, mais l'homme n'a rien voulu entendre.

Cette décision de l'ARS est rarissime. C'est même du jamais vu dans les Pyrénées-Orientales, depuis la création de l'ordre des masseurs-kinésithérapeutes en 2006. C'est l'ordre d'ailleurs qui a alerté l'ARS, après avoir reçu le courrier des parents d'une adolescente, en décembre 2016. Une plainte a été déposée pour viol.

La principale victime est âgée de 15 ans au début des consultations. Les faits ont duré de mars à novembre 2016, avec une ado traumatisée, qui a tardé à exprimer son mal-être à ses proches.

Une plainte déposée pour viol, peut-être d'autres victimes

Mais la jeune fille ne serait pas la seule. D'autres patientes, toutes des femmes, auraient subi des agissements déplacés de la part de ce professionnel. Car après la plainte de la famille de l'adolescente, le conseil de l'ordre a reçu d'autres témoignages par courriers. Il y aurait notamment parmi ces patientes une jeunes femme mineure au moment des faits, majeure aujourd'hui.

"Cette sanction est nécessaire" - le président du conseil de l'ordre des masseurs-kinésithérapeutes des Pyrénées-Orientales

Le kiné incriminé a été entendu par ses confrères, avant la sanction de l'ARS. Il a reconnu les faits. Une sanction que comprend Georges Authier, le président du conseil de l'ordre des masseurs-kinésithérapeutes, qui rappelle que ce cas est isolé, et qu'il ne faut pas jeter discréditer l'ensemble de la profession : "je la trouve nécessaire. A partir de là, y'a certainement une enquête qui permettra de dire si elle était entièrement justifiée, mais nous, d'après les élements que nous avons, c'est oui".

Les autres membres du cabinet condamnent les actes

Les autres membres du cabinet de kinésithérapie de Trouillas eux, condamnent ces actes, et précisent : "personne au cabinet n'était au courant de ses actes aux moments des faits, et en aucun cas nous l'avons couvert ou soutenu par rapport à cela. Nous nous sommes également mis d'accord sur le fait qu'il ne reviendra plus exercer au sein de notre cabinet."

Le kiné est suspendu cinq mois. L'Agence Régionale de Santé considère qu'il y a un "danger grave et imminent" pour les patients.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess