Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un lance-roquette et 19 fusils saisis : un habitant de Saint-Denis mis en examen

samedi 1 septembre 2018 à 10:29 Par Théo Hetsch, France Bleu Paris et France Bleu

Les policiers avaient trouvé chez lui tout un arsenal. Un homme de 61 ans a été mis en examen ce vendredi à Bobigny pour détention d'armes. Il est président d'un club de tir dans l'Oise.

Cet homme de 61 ans avait été interpellé mercredi dans l'Oise, quelques heures après la découverte à Saint-Denis des armes par des policiers qui avaient été appelés pour un possible cambriolage.
Cet homme de 61 ans avait été interpellé mercredi dans l'Oise, quelques heures après la découverte à Saint-Denis des armes par des policiers qui avaient été appelés pour un possible cambriolage. © Radio France - Oanna Favennec

Saint-Denis, France

Un lance-roquettes (non opérationnel), 19 kilos de TNT, 19 fusils et une grenade saisis : le propriétaire d'un arsenal découvert mercredi dans un pavillon de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a été mis en examen vendredi à Bobigny. L'homme de 61 ans, est président d'un club de tir dans l'Oise où il réside. Selon des sources proches de l'enquête, il a un "profil de collectionneur".  Il a été mis en examen pour détention d'armes et d'explosifs et placé sous contrôle judiciaire.

Son père lui aurait légué les armes

Cet homme de 61 ans avait été interpellé mercredi dans l'Oise, quelques heures après la découverte à Saint-Denis des armes par des policiers qui avaient été appelés pour un possible cambriolage. Les démineurs avaient dû faire exploser cinq détonateurs et boucler plusieurs rues dans le quartier la Muette.

Les enquêteurs de la police judiciaire du département sont rapidement remontés au fils des anciens propriétaires du pavillon, décédés.  Le sexagénaire leur a expliqué avoir hérité de la maison de Saint-Denis et des armes de son père, précisant que les armes et les explosifs étaient anciens. Il détenait par ailleurs légalement des armes à son domicile.