Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un lionceau dans une discothèque à Deauville : la justice est saisie

L'affaire date du 24 mars 2018. Une discothèque de Deauville avait exhibé un lionceau sur la piste de danse au milieu des fêtards. Une association de défense animale avait alors demandé à la préfecture d'intervenir. Face à son silence, elle a porté l'affaire devant le tribunal administratif de Caen.

Le lionceau avait été exhibé dans une discothèque de Deauville le 25 mars 2018. (photo d'illustration)
Le lionceau avait été exhibé dans une discothèque de Deauville le 25 mars 2018. (photo d'illustration) © Maxppp - Yu Fangping

"Ce n'est pas courant pour le tribunal administratif de Caen de s'occuper d'un lionceau, c'est même certainement la première fois", sourit le président de la juridiction au moment d'examiner l'affaire. La discothèque deauvillaise le Chic avait en effet voulu faire dans l'insolite ce 24 mars 2018 en récupérant un bébé lion auprès d'un cirque. L'animal avait d'abord été montré dans les rues de la ville pour faire la pub de la soirée, puis il était arrivé en pleine soirée au milieu des nightclubbers. "Des nuées de fans en délire autour de lui, des spots multicolores plein les prunelles, décibels endiablés dans les oreilles, rapporte l'association de défense animale One Voice. Nul doute qu'un fauve miniature, ça met l'ambiance !

Qui peut-on détenir un lionceau  ?

L'association écrit immédiatement à la préfecture du Calvados, lui demandant de se saisir du dossier pour obtenir le retrait du certificat de capacité du propriétaire du lionceau et de sa mère. En l'occurrence un cirque. Mais les choses sont restées en l'état depuis. Saisi par l'association, le tribunal administratif de Caen va devoir dire si la préfecture aurait dû agir. "Une enquête a été menée, rapporte le commissaire du gouvernement, mais on ne sait toujours pas qui est détenteur du certificat". Il conclut au rejet de la requête. Son avis est généralement suivi.

Des bébés animaux particulièrement sensibles au bruit

L'association, elle, rappelle le traumatisme dont a été victime le lionceau. "D'abord séparé de sa mère, alors que dans la nature, une lionne ne quitte pas son petit avant ses 18 mois. Ces bébés animaux sont également particulièrement sensibles au bruit". Quand on sait, poursuit son avocate que "l'ère géographique des lions a été réduite de 94% dans le monde, quel message envoie-t-on quand on laisse faire de telles choses ?" Rappelant que ces espèces sauvages sont protégées, "peut-on accepter qu'elles soient réduites à l'état de bête de foire ?"

Réponse du tribunal le 17 octobre 2019. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess