Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un luthier belfortain accusé de viol : le procès s'ouvre ce mardi

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Un luthier de Belfort, âgé de 37 ans aujourd'hui, est jugé à partir de ce mardi devant la cour d'assises du Territoire de Belfort, pour viol et agression sexuelle sur mineurs. Il est également poursuivi pour consultation d'images pédopornographiques.

L'accusé avait été interpellé et placé en détention provisoire en mars 2018
L'accusé avait été interpellé et placé en détention provisoire en mars 2018 © Radio France - Corinne FUGLER

La cour d'assises de Haute-Saône et du Territoire de Belfort juge à partir de ce mardi un Belfortain pour viols, agressions sexuelles sur mineurs et consultations d'images pédopornographiques. Ce luthier de profession est accusé d'avoir violé une fillette de 10 ans entre 2007 et 2011. Il est également poursuivi pour avoir agressé sexuellement deux adolescentes entre 2009 et 2015. C'est dans son atelier que les agressions se seraient déroulées, et à plusieurs reprises, pour la petite fille de 10 ans.

Une affaire classée sans suite dans un premier temps 

Dans cette affaire, les mots auront leur importance : la parole de la victime a du mal à se libérer totalement, explique l'avocate de la fillette,  violée à l'âge de 10 ans. Même aujourd'hui, alors qu'elle est âgée de 22 ans, elle n'arrive toujours pas à dénoncer les faits haut et fort. A chaque fois, c'est par courrier qu'elle décrit les agressions dont elle est victime. 

L'enfant envoie une première lettre à son professeur de sport, alors qu'elle a environ 15 ans. L'enseignant dénonce immédiatement les faits à la police. Mais devant les enquêteurs, la petite fille reste muette, tétanisée explique son avocate. L'homme n'est pas entendu et l'affaire est classée alors sans suite.

L'affaire réouverte à la suite de nouveaux signalements 

La fillette, décrite par sa famille comme pétillante, ouverte, se referme totalement, Son adolescence est rythmée par des crises de boulimie, d'anorexie, et surtout elle tente de se suicider à plusieurs reprises, internée en psychiatrie. Aujourd'hui, la jeune femme n'arrive toujours pas à parler de ces viols. Tout passe par écrit, même quand l'affaire est de nouveau ouverte il y a quelques année, après le signalement de jeunes adolescentes agressées sexuellement.

L'accusé nie une grande partie des faits 

L'accusé reconnait la consultation d'images pédopornographiques sur internet. Ce trentenaire explique avoir été victime d'inceste lorsqu'il était enfant. Il explique qu'il a voulu vérifier s'il était capable de reproduire ces mêmes agissements, et il n'aurait pas été "convaincu", selon les mots de son avocat. 

Le Belfortain nie les accusations de viol et d'agressions sexuelles. Il nie avoir touché les fesses d'une des adolescentes présumées. En revanche, il avoue un baiser dans le cou d'une des adolescentes. Il reconnait également être l'auteur de textos, de messages insistants à cette jeune fille, qu'il avait accueillie pour un stage : il lui demandait si elle avait un copain, s'il avait ses chances avec elle. Des faits qu'il minimise : pour lui il n'y avait aucune connotation sexuelle, assure son avocat. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess