Faits divers – Justice

Lycéen poignardé à Paris : le jeune de 17 ans, qui était en garde à vue, a été déféré au parquet de Paris

Par Emmanuel Collardey, Géraldine Houdayer et Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu lundi 30 janvier 2017 à 14:29 Mis à jour le jeudi 2 février 2017 à 9:37

Un important dispositif policier a été déployé devant le lycée Charles-de-Gaulle, alors que les élèves sont sous le choc.
Un important dispositif policier a été déployé devant le lycée Charles-de-Gaulle, alors que les élèves sont sous le choc. © AFP - Alain Jocard

Un deuxième suspect s'est rendu à la police mercredi après-midi et il a été placé en garde à vue. Un autre lycéen de 17 ans s'était rendu à la police lundi. Il est soupçonné d'être l'auteur de l'agression. Il a été déféré au parquet de Paris mercredi soir.

Un jeune de 17 ans qui serait "impliqué" dans la mort d'un lycéen tué à Paris lundi midi, a été déféré mercredi soir au parquet de Paris. Le jeune homme, qui était recherché par les enquêteurs, s'était présenté au 2e district de police judiciaire lundi en fin de soirée.

Un second suspect, lui aussi âgé de 17 ans, s'est rendu à la police mercredi après-midi. Il était recherché par les enquêteurs. Il a été placé en garde à vue.

Le lycéen qui avait été mortellement poignardé à quelques mètres de son lycée, le lycée Charles de Gaulle dans le XXème arrondissement, avait été pris à partie par un groupe d'individus. Il avait reçu plusieurs coups de couteau au thorax et aux flancs. Son décès a été constaté à 13h30 lundi. Les agresseurs avaient pris la fuite. La piste du règlement de compte était envisagée. Ce jeudi on parle plutôt d'une bagarre qui aurait mal tournée.

Un règlement de comptes entre bandes rivales parisiennes ?

Loïc Dessertenne, du syndicat Alliance Police a raconté sur franceinfo que "la victime était devant le lycée quand il a été agressé par plusieurs individus armés d'une arme blanche, d'un couteau" plus précisément. Il s'agirait, ajoute le syndicaliste, "d'un règlement de compte entre bandes rivales de quartiers parisiens du XIIe et du XXe arrondissement". Le deuxième district de la police judiciaire parisienne (2e DPJ) est saisi de l'enquête.

Des tensions dans d'autres lycées

Quelques heures plus tard, un autre incident a eu lieu dans un établissement voisin. Une vingtaine de jeunes extérieurs au lycée Ravel, toujours dans le XXe, ont tenté de pénétrer dans l'établissement avant d'en être repoussés par le personnel enseignant. Le proviseur et son adjoint. "ont reçu quelques coups", selon le rectorat qui ajoute "qu'ils sont rentrés visiblement pour en découdre". Dans l'après-midi, il y aussi eu un affrontement entre élèves près du lycée Paul-Valéry, dans le XIIe arrondissement de Paris. "Aucun lien n'est avéré pour l'instant" entre ces événements, selon une source policière.

Une cellule médico-psychologique aussi longtemps que nécessaire

La ministre de l’Education nationale Najat-Vallaud Belkacem a "appris avec beaucoup de gravité et de tristesse" la nouvelle, a-t-elle déclaré dans un communiqué. La ministre a indiqué qu’une "enquête a été ouverte pour faire toute la lumière sur cette affaire". Le recteur s'est rendu sur place et une cellule médico-psychologique est mobilisée "aussi longtemps que nécessaire".

L'agression a eu lieu devant le lycée Charles-de-Gaulle, dans le XXe arrondissement. - Visactu
L'agression a eu lieu devant le lycée Charles-de-Gaulle, dans le XXe arrondissement. © Visactu -