Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un mail du directeur d'Areva met le feu au Tricastin

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

"Je souhaite une photo de militant au sol, un chien sur lui". Par ces mots, envoyés par mail aux agents de sécurité, le directeur d'Areva sur le site du Tricastin voulait gagner la guerre médiatique avec Greenpeace, en cas de nouvelle intrusion de militants.

Tricastin banderole hollande
Tricastin banderole hollande - Greenpeace

Voilà un mail qui fait désordre chez AREVA au Tricastin. Un courrier électronique dévoilé par le site Rue89 mercredi, mais qui date du 18 juillet dernier, 3 jours après l'intrusion des militants de Greenpeace sur le site de la centrale nucléaire voisine.Frédéric de Agostini, le directeur d'AREVA, demande au service chargé de la sécurité de renforcer la vigilance et il ajoute : en cas d'intrusion "je souhaite une photo d'un militant au sol, un chien sur lui". La consigne a choqué les syndicats et beaucoup de salariés.

Sous le coup de l'émotion

Le directeur d'Areva Tricastin ne s'exprime pas sur l'affaire. La direction du groupe Areva dit "déplorer les propos de son responsable, écrits sous le coup de l'émotion, face aux provocations répétées de Greenpeace".

Le directeur d'Areva Tricastin choque en voulant gagner sa guerre médiatique contre Greenpeace.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu