Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un maire du Puy-de-Dôme agressé au couteau par un de ses administrés : "j'ai eu peur de mourir"

Le maire de Saint-Myon dans le Puy-de-Dôme a été agressé au couteau par un de ses administrés ce vendredi matin. Heureusement, il n'a pas été touché. Jean-Pierre Muselier s'était présenté au domicile de l'agresseur parce qu'un sac de déchets traînait sur le trottoir devant chez lui.

La mairie de Saint-Myon, avec le drapeau tricolore en berne en hommage au maire de Signes
La mairie de Saint-Myon, avec le drapeau tricolore en berne en hommage au maire de Signes © Radio France - Emmanuel Moreau

Saint-Myon, France

A Saint-Myon près de Combronde dans le Puy-de-Dôme, on a bien failli revivre un drame similaire à celui de Signes ce vendredi matin. Le maire, Jean-Pierre Muselier, venait justement de mettre le drapeau en berne sur sa mairie pour rendre hommage à Jean-Mathieu Michel, mort ce lundi dans le Var, renversé par une voiture pour s'être opposé à un dépôt de gravats sauvage sur sa commune.

"Quand la porte s'est ouverte, le fils de la dame, chez qui je me suis présentée, avait un couteau de cuisine. Il m'a dit "je vais te tuer"

Ce vendredi matin, le maire de Saint-Myon est prévenu qu'un sac de déchets traîne sur le trottoir devant la maison d'un de ses administrés. Il se présente alors à son domicile accompagné d'un de ses adjoints, mais sa visite tourne mal. "Quand la porte s'est ouverte, le fils de la dame, chez qui je me suis présentée, avait un couteau de cuisine. Il m'a dit "je vais te tuer". Il m'a frappé mais ne m'a pas atteint. J'ai quasiment un coup de couteau qui m'arrivait dans le cœur. Un de mes adjoints a été très légèrement blessé au bras en stoppant l'agresseur". 

Jean-Pierre Muselier a été très choqué. "Quand vous avez quelqu'un à deux mètres de vous qui bondit et qui veut vous donner un coup de couteau, vous ne pouvez être que choqué. Ce n'est pas un acte anodin, sachant que j'ai sept petits enfants, trois beaux enfants, une épouse et _mourir sur une place comme ça, je n'en vois pas l'intérêt_". Pour autant, le maire de Saint-Myon, ne veut pas baisser les bras. "Cela ne remet pas en question ma volonté de continuer à être maire et servir la population."

L'agresseur hospitalisé à la demande de sa mère

Dans un communiqué, la préfète du Puy-deDôme Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, exprime "tout son soutien et son indignation face à l’agression dont le maire de Saint-Myon a été victime dans l’exercice de ses missions au service de l’État et de la République". Elle a également pris contact avec la présidente de l’Association des Maires de France et le président de l’Association des Maires Ruraux du Puy-de-Dôme "pour exprimer le soutien que l’État apporte aux élus au quotidien comme dans les situations difficiles". 

Les autorités nationales ont été informées de la situation. La Préfète dit rester particulièrement attentive aux suites qui seront données à cette affaire. L’agresseur a été interpellé par les gendarmes et a été placé en hospitalisation à la demande de sa mère. Depuis un grave accident de moto, il souffre de troubles psychologiques