Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un Manchois interpellé pour le vol de plus de 300 œuvres historiques dont des pistolets de Surcouf

jeudi 29 novembre 2018 à 18:42 Par Valentine Joubin, France Bleu Cotentin, France Bleu et France Bleu Armorique

Arrêté le 16 novembre dernier chez lui à Yquelon près de Granville dans la Manche, un homme de 36 ans, collectionneur d'art, aurait accumulé entre 2015 et 2018 un véritable butin.

Les procureur de la République de Coutances et les enquêteurs derrière quelques unes des pièces retrouvées dans le butin.
Les procureur de la République de Coutances et les enquêteurs derrière quelques unes des pièces retrouvées dans le butin. © Radio France - Valentine Joubin

Yquelon, France

Ce collectionneur d'art est aujourd'hui poursuivi pour le vol de plus de 300 œuvres historiques. C'est lui qui avait volé les pistolets de Surcouf, le célèbre corsaire, estimés à près de 10.000 euros, au musée de Saint Malo, fin 2017. Cet homme de 36 ans, a été arrêté le 16 novembre dernier chez lui à Yquelon, une commune de l'agglomération granvillaise, et les deux armes ont été retrouvées peu après à Granville. 

Depuis, les enquêteurs ont découvert que le trentenaire a en fait dérobé des dizaines et des dizaines de documents et d’œuvres historiques : une vierge en bois qui appartenait à l'église de Donville-les-Bains, un livre sur le Mont Saint-Michel volé à la médiathèque de Granville, des archives du département de la Manche, et des centaines de cartes postales subtilisées chez un collectionneur granvillais. Un butin accumulé seul, entre 2015 et 2018, sans l'appui d'aucun réseau. 

Il voulait alerter sur les failles de sécurité des lieux publics

Cet employé de supermarché passionné d'histoire, plus particulièrement de l'histoire de Granville, s'est constitué une belle collection d'objets et de documents d'abord légalement, puis en les volant à partir de 2015. Un besoin irrépressible d'accumuler qui lui fait faire une erreur fatale. Le 16 novembre dernier, l'homme de 36 ans, tente de vendre à un libraire parisien un vieux livre dérobé à la médiathèque de Granville. Mais le professionnel repère un tampon sur l'ouvrage. La médiathèque est prévenue, puis la police. Le collectionneur est arrêté dans les heures qui suivent chez lui. Il reconnait les faits et avoue l'existence d'un butin beaucoup plus important. Plus de 300 pièces au total dont il est difficile d'évaluer le montant. 

Le trentenaire dit avoir agi pour alerter sur les failles de sécurité des lieux publics. Il risque jusqu'à 7 ans de prison et 100.000 euros d'amende. Son procès se tiendra le 12 décembre au tribunal correctionnel de Coutances. Il comparaîtra libre. Les objets volés seront restitués dans une quinzaine de jours à leurs propriétaires.