Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un manchois nommé président du conseil économique, social et environemental

mardi 1 décembre 2015 à 18:17 Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin

C'est un manchois qui prend la tête du Conseil Economique Social et Environemental. Patrick Bernasconi dirige une PME familiale de travaux publics à Domjean au sud de Saint-Lô depuis 25 ans. Et depuis ce mardi c'est le nouvel homme fort de cette assemblée consultative de la République.

Patrick Bernasconi
Patrick Bernasconi - commons

Domjean, France

Le Conseil Economique Social et Environemental c'est la 3e  assemblée consultative de la République après l'assemblée nationale et le sénat. Elle est composée de représentants sociaux (patronat, syndicats, associations). Une entité que Patrick Bernasconi entend bien dépoussiérer. Elu au premier tour Patrick Bernasconi a depuis plusieurs mois gagner la confiance de toutes les organisations patronales, de l’ensemble des syndicats dits réformistes et des associations.  A 60 ans cet italien d'origine natif de Domjean au sud de Saint-Lô à l'image d'un patron social. Qui a pris les rênes en 85 de l'entreprise familiale Bernasconi Travaux Publics qui emploie 150 personnes. 20 ans plus tard il devient un poids lourd du MEDEF en dirigeant la fédération des travaux Publics puis en 2013 il convoite la  présidence de l'organisation patronale mais se désiste en faveur de Pierre Gattaz vainqueur de la course. Et est alors nommé  vice-président.

Elu au premier tour Patrick Bernasconi a depuis plusieurs mois gagner la confiance de toutes les organisations patronales, de l’ensemble des syndicats dits réformistes et des associations.  A 60 ans cet italien d'origine natif de Domjean au sud de Saint-Lô à l'image d'un patron social. Qui a pris les rênes en 85 de l'entreprise familiale Bernasconi Travaux Publics qui emploie 150 personnes. 20 ans plus tard il devient un poids lourd du MEDEF en dirigeant la fédération des travaux Publics puis en 2013 il convoite la  présidence de l'organisation patronale mais se désiste en faveur de Pierre Gattaz vainqueur de la course. Et est alors nommé  vice-président.

Patrick Bernasconi homme d'ambition

Il y a 5 ans il entre au conseil économique social et environemental au titre des personnalités nommées par le gouvernement. Si ses adversaires le disent transparent ses soutiens le décrivent comme un homme réfléchi, posé et simple.  Avec qui on peut toujours discuter. Dès son élection, le nouveau président a affirmé que "l'action collective" serait "sa méthode" et qu'il allait demander "audience" au président de la République et aux présidents des deux assemblées pour évoquer la "place centrale du Cese. Un conseils qui suscite l'indifférence et les critiques sur ses coûts de fonctionnement  et que Patrick Bernasconi veut recentrer sur l'actualité même quand les sujets sont sensibles et le manchois évoque le fait que le Cese n’ait pas traité la question du mariage pour tous, alors qu’il avait été saisi par un collectif de citoyens.