Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Il vient passer son permis de conduire... en voiture

jeudi 25 octobre 2018 à 16:10 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence et France Bleu

Un habitant de Martigues âgé de 18 ans, qui voulait fanfaronner auprès de ses amis, est venu mardi passer son permis de conduire à Marseille au volant d'une voiture. Il risque jusqu'à un an de prison, 15.000 euros d'amende et l'interdiction de passer le permis pendant cinq ans.

Voiture de police (photo d'illustration)
Voiture de police (photo d'illustration) © Radio France -

Marseille, France

Un habitant de Martigues (Bouches-du-Rhône) âgé de 18 ans a été convoqué au commissariat de police de Marseille pour être arrivé mardi vers 10h30 dans un centre d'examen du permis de conduire situé dans le 16e arrondissement au volant... d'une voiture, a appris France Bleu Provence auprès d'une source policière.

Un jeune qui a voulu "faire le beau" mais qui risque gros

En voyant arriver ce jeune, la direction du centre a immédiatement appelé la police en expliquant que le candidat à l'épreuve pratique du permis venait d'arriver en voiture "vraisemblablement pour fanfaronner auprès de ses amis", affirme cette source policière.

Ce jeune, prénommé Ilies, est reparti immédiatement du centre en voiture, mais dans un véhicule de la police nationale pour être auditionné sur son défaut de permis et son attitude provocatrice. Convoqué devant le délégué du procureur, le Martégal risque jusqu'à un an de prison, 15.000 euros d'amende et une interdiction de passer son permis pendant cinq ans.