Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un Mayennais de 26 ans condamné à un an de prison ferme pour évasion et conduite en état d'ivresse

vendredi 9 novembre 2018 à 17:56 Par Charlotte Coutard, France Bleu Mayenne

Le tribunal de Laval a condamné ce vendredi après-midi un jeune homme de 26 ans pour conduite en état d'ivresse, possession de stupéfiant, conduite sans permis et sans assurance, et pour évasion.

Tribunal de Laval - Image d'illustration.
Tribunal de Laval - Image d'illustration. © Radio France - France Bleu Mayenne

Laval, France

Un jeune homme de 26 ans a été condamné ce vendredi après-midi à un an de prison ferme par le tribunal de Laval. Début septembre, il a eu un accident à Soulgé-sur-Ouette alors qu'il était ivre, et qu'il roulait sans permis et sans assurance, et avec du cannabis dans sa poche. Après avoir été arrêté par les gendarmes, il s'est évadé. 

Un jeune homme avec une double personnalité

Devant le tribunal, le jeune homme s'exprime de manière claire et calme, mais quand il boit de l'alcool, il devient extrêmement agressif. Le 2 septembre dernier, il boit du rosé avec des amis, puis reprend sa voiture, mais il percute un autre véhicule. À l'arrivée des gendarmes, l'homme donne un violent coup de tête à l'un des témoins de l'accident, il est placé en garde à vue. 

Lors de son audition, il demande un café à un gendarme, et en profite pour prendre la fuite par la fenêtre. Après une heure de cavale, le déploiement d'un hélicoptère et de maîtres-chiens, il est de nouveau placé en garde à vue. Le jeune homme se cogne alors la tête contre les murs, tente de se suicider. À l'hôpital, il réussit de nouveau à s'enfuir. Il sera interpellé 10 jours plus tard, le 14 septembre. Il était retourné travailler.

"En partant, vous aggravez votre cas".

"En partant, vous aggravez votre cas", explique la présidente du tribunal. "Je suis comme vous, je trouve ça aberrant", répond le jeune homme. "J'ai vu rouge, j'ai paniqué, j'allais aller en prison, il y avait trop de chose dans ma tête", il raconte que sa mère est morte trois semaines plus tôt.  

"Je ne vais pas dire que la prison me fais du bien, mais je me sens beaucoup mieux, je suis prêt à avancer", assure le jeune homme. "J'espère que vous ne dites pas ça uniquement pour faire plaisir au tribunal", conclut la présidente.

Un an de prison ferme et six mois de prison avec sursis

Le jeune homme a donc été condamné à douze mois de prisons dont six mois avec sursis pour les violences, la conduite en état d'ivresse, le défaut de permis, d'assurance et la possession de drogue. Et six mois de prison ferme de plus pour l'évasion.

Il a également une obligation de soins pour régler ses problèmes d'alcool et de violence. En sept ans, le jeune homme a été condamné 16 fois (violences, stupéfiants, ivresse, outrage, rébellion...).