Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un médecin de Saint-Nazaire pris à partie par des riverains et empêché de rendre visite à un patient

-
Par , France Bleu Loire Océan

Un docteur de SOS Médecins a dû battre en retraite, ce mardi 23 mars, alors qu'il rendait visite à un patient dans le quartier de la Bouletterie à Saint-Nazaire, selon la police. Sa voiture a été encerclée par une dizaine de personnes, il a essuyé des insultes et des tirs de projectiles.

Salle d'attente de SOS Médecins
Salle d'attente de SOS Médecins © Radio France - Lagain Aurelie

Un médecin de Saint-Nazaire pris à partie par des riverains du quartier sensible de la Bouletterie, ce mardi 23 mars. Le docteur rendait visite à un patient vers 2045. Il était à bord de sa voiture sérigraphiée "SOS Médecins" quand il a été encerclé par une dizaine de personnes, selon la police. "Il était questionné sur sa qualité et le motif de sa présence", explique la Direction départementale de la sécurité publique de Loire-Atlantique. Il a ensuite été insulté et la vitre arrière de son véhicule a été brisée par un jet de pierre. Toujours selon la police, il a dû quitter le quartier sans rendre visite à son patient. Le médecin n'est pas blessé, une enquête est en cours.

La députée de Loire-Atlantique Audrey Dufeu alerte, elle, sur la sécurité dans les quartiers. Et appelle à lutter contre ce qu'elle appelle des "zones de non-droit". "Les pompiers, les policiers ou encore les gendarmes sont souvent pris pour cibles lorsqu’ils interviennent dans certains quartiers [...]. Les médecins doivent pouvoir continuer d’intervenir dans les quartiers pour apporter des soins à la population."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess