Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un médecin généraliste du Mans condamné à 18 mois de prison avec sursis pour deux agressions sexuelles

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

18 mois de prison avec sursis pour un médecin généraliste du Mans. Les faits qui lui sont reprochés remontent à avril 2015 et décembre 2016 sur deux femmes. Ce vendredi au tribunal du Mans, il a nié les faits.

L'entrée de la salle d'audience de la correctionnelle du TGI du Mans
L'entrée de la salle d'audience de la correctionnelle du TGI du Mans © Radio France - Christelle Caillot

Un médecin généraliste de la Sarthe a été condamné ce vendredi à 18 mois de prison avec sursis pour agression sexuelle. Le parquet avait d'ailleurs requis une peine 18 mois de prison. Des faits commis en avril 2015 et décembre 2016. Cet homme âgé de 55 ans exerce sur la commune du Mans  Il était poursuivi pour deux agressions sexuelles commises sur deux patientes, dont l'une qui est handicapée.

Tribunal de grande instance du Mans (Sarthe)
Tribunal de grande instance du Mans (Sarthe) © Radio France - Clémentine Sabrié

C'était juste des palpations mammaires

La première agression s'est déroulée en avril 2015 au cabinet de ce généraliste au Mans. La patiente qui venait d'accoucher avait une douleur à un sein pour allaiter. Le médecin aurait dit qu'il fallait vider le sein. L'enfant qui était présent au cabinet n'avait pas faim. Il aurait alors éteint la lumière et tété lui-même le sein en caressant le bas ventre de la maman. 

18 mois plus tard, au centre spécialisé de Mulsanne, il s'en prend à une femme handicapée physique et qui a du mal à  parler. Il fait une palpation mammaire à cette femme, sort son sexe en érection et le met dans la main de sa patiente. Ce vendredi, à l'audience correctionnel au tribunal de grande instance du Mans, il a nié les faits et parlé seulement de palpation mammaire. 

Radié pendant deux ans

Il a été radié pendant deux ans par l'ordre mais a repris son activité de médecin généraliste en juin 2019. Pacsé et père de quatre enfants, il exerce la médecine depuis 25 ans.

Ce vendredi, le tribunal l'a condamné à 18 mois de prison avec sursis. Il n'a jamais eu de condamnation auparavant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess