Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un meurtre d'une extrême violence jugé à Perpignan

-
Par , France Bleu Roussillon

Un habitant de Céret est jugé cette semaine devant la cour d'assises des Pyrénées-Orientales à Perpignan. Il est accusé d'avoir tué un homme en 2012, après s'être violemment déchaîné sur lui pendant près d'une heure.

Le palais de justice de Perpignan
Le palais de justice de Perpignan © Maxppp - MaxPPP

Un homme de 51 ans est jugé pour meurtre cette semaine devant la cour d'assises des Pyrénées-Orientales. En janvier 2012, dans un appartement en plein centre-ville de Céret, Il avait violemment frappé un autre homme de son âge devant plusieurs témoins. Des coups auxquels la victime n'a pas survécu.

Des dents sur le sol, un témoin parle de crâne ouvert

Il y a eu plusieurs va-et vient ce soir du 22 janvier 2012 dans cet appartement de Céret. Des connaissances venues partager l'apéro avec l'occupant des lieux. Puis arrive un homme, âgé de 48 ans à l'époque, qui s'étonne de voir tout ce monde. L'hôte, assis tranquillement sur le canapé, ne voir pas les coups venir.  

Pendant près d'une heure, il accuse des coups de tête, de nombreux coups de poing, puis l'agresseur s'empare d'un tabouret en fer, prend son élan et le frappe avec à plusieurs reprises . La violence est inouie. Les vis du mobilier cèdent. L'assise, maculée de cheveux collés de sang, se détache. On a retrouvé des dents sur le sol. Le corps a ensuite été trainé dans la cuisine. Un témoin parle de crâne ouvert.

L'autopsie révèle de mutliples plaies, fractures, ecchymoses, hématomes. L'agresseur qui avait bu des bières et des whiskies depuis le début d'après-midi ne se souvient que partiellement de cette soirée . Lors des interrogatoires, Il avance un contentieux ancien avec la victime.

 

"Quelqu'un de gentil, serviable, très humain."(Me Nicolau, l'avocat du meurtrier présumé)

Assises Meurtre Céret / PIF Me Nicolau

L'accusé était très connu a Céret pour services rendus. "Il est considéré comme quelqu'un de gentil, serviable, très humain, d'après son avocat Maitre Etienne Nicolau. Il était impliqué dans la vie associative de sa commune, ce qui est paradoxal avec les faits qui lui reprochés."

Face à Me Nicolau, l'avocat de la famille de la victime Me Gérard Deplanque aimerait comprendre les motifs de ce déchaînement de violence : "On entend rétablir la vérité, dit l'avocat. Si l'accusé avait des raison de s'en prendre à mon client, il l'aurait dit depuis longtemps, or il n'a jamais rien dit et il regrette son geste" .

Le meurtrier présumé ne s'est effectivement jamais expliqué tout le long de l'instruction .

Assises meurte Céret / PAF Me Deplanque

Choix de la station

À venir dansDanssecondess