Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un meurtrier présumé, polonais, rattrapé au vol dans l'Hérault

lundi 6 novembre 2017 à 16:57 Par Gaëlle Schüller, France Bleu Hérault et France Bleu

Un ressortissant polonais a bien failli être expulsé dans son pays pour vol alors qu'il va maintenant devoir répondre de meurtre.

Palais de justice de Béziers.
Palais de justice de Béziers. © Radio France - Gaëlle Schüller.

Montpellier, Béziers Hérault

Un homme de 46 ans devait être expulsé vers son pays d'origine, la Pologne, après avoir purgé quelques semaines de prison pour vols de cartes bleues à Montpellier. Mais la veille de son départ, son ADN a été identifié comme celui prélevé sur une scène de crime à Béziers.

En août dernier, à cause d'une odeur pestilentielle, les pompiers de Béziers sont appelés dans un immeuble du centre-ville et découvrent dans un appartement le corps de la locataire, une femme de 49 ans, connue de la justice et fréquentant le monde interlope de la toxicomanie.

Le cadavre, caché sous un tapis, porte des traces de coups. Des prélèvements ADN sont relevés, envoyés pour analyses et correspondent à ce SDF polonais sur le point de quitter la France le week-end dernier. Interrogé, il finit par avouer qu'il s'est disputé avec la victime pour une vague histoire d'argent et qu'il l' a frappée. Avant de quitter l'appartement, il a eu le sang-froid de mettre en route le ventilateur pour retarder les odeurs, fermer la porte et emporter les clefs.

Les enquêteurs ont pu connaître la date exacte du décès de la malheureuse, car son téléphone a cessé d'émettre le 8 juillet avant d'être équipé deux jours plus tard d'une nouvelle carte SIM. Le meurtrier présumé, à défaut de prendre un vol pour la Pologne, a été incarcéré à la prison du Gasquinoy à Béziers.

Le procureur de Béziers, Yvon Calvet. - Radio France
Le procureur de Béziers, Yvon Calvet. © Radio France - Gaëlle Schüller.