Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Traversées de la Manche : quatre migrants, dont deux enfants, meurent dans le naufrage de leur canot

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Quatre personnes sont mortes en tentant de rejoindre les côtes du Royaume-Uni mardi 21 octobre. Parmi elles, deux enfants de 5 et 8 ans. Au total, au moins 18 rescapés ont été pris en charge par les secours à Loon-Plage. Un nourrisson manquerait à l'appel.

Trois des dix-sept rescapés étaient en arrêt cardio-respiratoire. Image d'illustration
Trois des dix-sept rescapés étaient en arrêt cardio-respiratoire. Image d'illustration © Radio France - Matthieu Darriet

Le naufrage d'une embarcation de migrants a fait quatre morts au large de Dunkerque. Deux enfants de 5 et 8 ans ont perdu la vie en tentant de rejoindre le Royaume Uni mardi 27 octobre, à Loon-plage, dans le Nord. 

"C'est le bilan le plus lourd qu'on ai pu connaître dans le Nord" déclare le sous-préfet de Dunkerque à France Bleu Nord. Les recherches continuent ce soir, mais elles sont désespérées. L'espérance de vie dans une eau à 14 degrés est de 5 heures : "si on peut ramener une personne de plus on le fera" explique Hervé Tourmente.

Le sous-préfet de Dunkerque , Hervé Tourmente

L'embarcation a coulé ce matin. Dans un communiqué, la préfecture maritime annonce que 18 personnes ont déjà été prises en charge, mais les recherches sont toujours en cours. Un nourrisson notamment manquerait encore à l'appel.  Les autres rescapés, des hommes, des femmes, et plusieurs enfants entre 5 et 8 ans sont en état d'hypothermie, dont l'un en urgence absolue, "mais ses jours ne sont plus en danger" précise la préfecture maritime mardi soir.  Ils seraient d'origine iranienne.

Le nombre total de passagers n'est pas certain, mais il est estimé entre 19 et 20 personnes. De gros moyens sont engagés sur place : un navire de pêche se trouvant à proximité, la pilotine de Dunkerque, une vedette de la SNSM, un bâtiment de la marine nationale, un patrouilleur des douanes et un hélicoptère de l'armée belge. 

Une enquête a été ouverte par le procureur de la République de Dunkerque afin d’identifier les causes de ce naufrage. 

Mardi soir, Marlène Schiappa, la ministre déléguée auprès du ministre de l'intérieur chargée de la citoyenneté a réagit sur Twitter. "Nous avons appris avec une grande tristesse le naufrage d'une embarcation qui transportait 19 migrants en direction de l'Angleterre."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess