Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un militaire de Haguenau retrouvé mort au Burkina Faso

Le corps de Morgan Henry, soldat de l'opération Barkhane, a été retrouvé dimanche à son campement au Burkina Faso. Les circonstances de sa mort ne sont pas connues pour l'instant.

Un militaire de l'opération Barkhane au Burkina Faso, en novembre 2019 (photo d'illustration)
Un militaire de l'opération Barkhane au Burkina Faso, en novembre 2019 (photo d'illustration) © Maxppp - Philippe de Poulpiquet

Le ministère des Armées fait savoir lundi 17 février que le corps sans vie d'un soldat alsacien a été retrouvé dimanche au sein d'un campement militaire de l'opération Barkhane. Il s'agit du sergent-chef Morgan Henry, du 54e régiment de transmissions de Haguenau (Bas-Rhin). Âgé de 28 ans, Morgan Henry est originaire de Gruchet-le-Valasse, près de Bolbec en Seine-Maritime.

Une enquête ouverte

"Les causes du décès ne sont pas connues, et une enquête de gendarmerie (...) a été diligentée pour établir les circonstances de sa mort", écrit le ministère dans un communiqué. Le sergent-chef Henry opérait au sein de l'opération Barkhane depuis novembre dernier.

"Le chef d'état-major des Armées s'incline devant sa mémoire et adresse ses plus vives condoléances à sa famille et à ses proches, et les assure de la pleine solidarité des armées dans ces circonstances douloureuses. Ses pensées vont également vers ses   frères d’armes, à qui il exprime son soutien, et sa compassion", conclut le communiqué.

Le 25 novembre dernier, treize militaires de la force Barkhane, dont l'Alsacien Pierre-Emmanuel Bockel, étaient tués dans un accident d'hélicoptères au Mali.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu