Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un militaire de la base aérienne d'Orange porte plainte après un bizutage

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu

Un pilote de la base aérienne d'Orange a porté plainte cette semaine auprès du tribunal de Marseille pour "violences volontaires avec arme, en réunion, par des militaires". Le pilote de 27 ans a été victime de bizutage en Corse. Les faits remontent à 2019.

Un pilote de la base aérienne d'Orange a porté plainte cette semaine pour dénoncer le bizutage dont il a été victime en mai 2019.
Un pilote de la base aérienne d'Orange a porté plainte cette semaine pour dénoncer le bizutage dont il a été victime en mai 2019. © Radio France - Guillaume Gaven

Un pilote de la base aérienne d'Orange a porté plainte cette semaine pour dénoncer le bizutage dont il a été victime en mai 2019. Il avait été attaché à un poteau, un sac sur la tête, pendant que des avions de chasse passaient près de lui et tiraient à balles réelles à Solenzara en Corse du Sud. Le militaire de 27 ans dénonce des "violences volontaires avec arme, en réunion, par des militaires, avec préméditation, mise en danger de la vie d'autrui et harcèlement moral". 

"Utiliser du matériel militaire, des avions, ça coûte une fortune en plus." - Maître Berna

Pour l'armée de l'air, la réalité est plus nuancée. Le pilote, qui venait d'arriver dans l'escadron, était certes attaché à une cible, mais à plus d'un kilomètre des cibles réelles des Mirages qui étaient en campagne de tir. Une enquête a été menée en interne et les responsables ont été sanctionnés.

Depuis le militaire bizuté avait demandé une nouvelle affectation en vain, il a décidé de porter plainte deux ans après les faits. Selon son avocat, maître Berna, qui a déjà suivi des affaires similaires, il y a dans l'armée de l'air "des pratiques régulières de bizutages humiliants, voire violents. Mais là, utiliser du matériel militaire, des avions, ça coûte une fortune en plus".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess