Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un militaire palois meurt d'une chute en randonnée près de l'Hospice de France

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu Béarn Bigorre, France Bleu

Un militaire basé à Pau a fait une chute fatale ce samedi dans la vallée de l'Hospice de France au-dessus de Luchon à la frontière avec l'Espagne. L'homme d'une quarantaine d'années randonnait avec des amis, il n'était pas assez bien équipé pour la neige, très dure en ce moment à cet endroit.

Le militaire était mal équipé pour la neige.
Le militaire était mal équipé pour la neige. © Maxppp - Sylvestre

Un militaire d'une quarantaine d'années stationné à Pau est mort en chutant dans la vallée de l'Hospice de France en Haute-Garonne ce samedi après-midi. L'homme pourtant expérimenté est parti sans crampons randonner avec deux amis, la neige était très dure à 2000 mètres d'altitude, il a glissé sur une plaque de neige presque gelée

Mal chaussé et avançant sur une neige très dure, le militaire s'est laissé distancer par ses amis, il a décidé de descendre une pente raide et a fini par glisser sur la neige quasiment gelée, avant de tomber. Le peloton de gendarmerie de Haute-Montagne a été appelé vers 16h par les deux personnes qui l'accompagnaient, ils ont mis une demi-heure à retrouver le corps aidés d'un hélicoptère. Le militaire était déjà décédé à leur arrivée. 

Les gendarmes alertent sur les conditions dans les Pyrénées 

Ce n'est pas le premier accident dans les Pyrénées cet hiver, les gendarmes tiennent à rappeler que la montagne est dangereuse, spécialement en cette période où la neige est rare et souvent très dure. Pierre Gaillard, adjudant chef du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Luchon était l'invité de France Bleu Occitanie ce lundi matin. Il explique que "l'on est sur une saison hivernale particulière, avec des versants complètement secs et d'autres où la neige est restée. La neige s'est tassée, avec la pluie et des gelées, elle reste très dure, il faut donc absolument des crampons et des piolets. On a des températures qui montent à 20 degrés mais selon le versant, on peut être toute la journée à l'ombre. Il faut donc toujours prévoir des vêtements chauds."

Pierre Gaillard, du PGHM de Luchon

Choix de la station

À venir dansDanssecondess