Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un millier de personnes à la marche blanche pour un dernier et vibrant hommage à Bastien Payet

-
Par , France Bleu, France Bleu Champagne-Ardenne

Vives émotions ce dimanche 24 mars : un dernier hommage à été rendu à Bastien Payet, 23 ans, décédé le 10 mars dernier après avoir été tabassé par trois étudiants alcoolisés dans le centre-ville de Reims. La marche blanche organisée à Bétheny, où il habitait, a rassemblé un millier de personnes.

Ils étaient au moins un millier de personnes à défiler dimanche 24 mars dans les rues de Bétheny pour rendre un dernier hommage à Bastien Payet, tabassé à mort deux semaines auparavant.
Ils étaient au moins un millier de personnes à défiler dimanche 24 mars dans les rues de Bétheny pour rendre un dernier hommage à Bastien Payet, tabassé à mort deux semaines auparavant. © Radio France - Nicolas Fillon

Bétheny, France

Les larmes et le cœur lourd pour le dernier au revoir à Bastien Payet. La marche blanche, organisée ce dimanche 24 mars après-midi à Bétheny, petite commune près de Reims, où il habitait, fut le théâtre d'un vibrant hommage

Âgé de 23 ans, le jeune homme avait été passé à tabac par trois étudiants alcoolisés dans le centre-ville de Reims il y a deux semaines, avant de décéder des suites de ses blessures. Ses agresseurs ont été mis en examen pour homicide volontaire

La mémoire de Bastien Payet, dirigeant/entraîneur du club de foot de Saint-Brice- Courcelles et slameur réputé de la scène locale, avait déjà été saluée à plusieurs reprises. Au stade Delaune, avant le coup d'envoi de la rencontre entre Reims et Nantes dimanche 17 mars, mais aussi à la Cartonnerie mardi 19 mars avec l'association Les Atelier Slam.com à Reims.

Un dernier hommage avec un millier de personnes dans la rue

Cette marche blanche était donc l'occasion de saluer une dernière fois Bastien. Place de la mairie, à 14h, le départ est donné. 

Silence lourd, visages tristes et graves, larmes qui coulent... En tête de cortège une immense photo en noir et blanc du jeune homme. Elle est brandie par la famille, les amis... On y voit le slameur de 23 ans, micro en main, souriant.

Les rues de la ville sont noire de monde : un millier de participants. Beaucoup arborent un t-shirt blanc à l'effigie du Réunionnais, toujours en train de slamer. 

Les rues de Bétheny étaient remplies pour la marche blanche en hommage à Bastien Payet. Des membres de la famille, des amis, des connaissances, des anonymes... - Radio France
Les rues de Bétheny étaient remplies pour la marche blanche en hommage à Bastien Payet. Des membres de la famille, des amis, des connaissances, des anonymes... © Radio France - Nicolas Fillon

Personne ne souhaite s'exprimer, l'heure est au recueillement. Au bout de presque une heure de marche, l'impressionnante chenille humaine arrive au stade de foot Claudius-Caillot, à côté de l'école primaire où Bastien a passé son enfance.

Haie d'honneur gigantesque et ovation

Là, une haie d'honneur impressionnante sur toute la longueur du terrain se forme. Elle est parcourue par la photo géante de "Boust", le nom d'artiste sur la scène slam de Bastien. Sous les applaudissements, timides au début, puis nourris. Déchirants.

On n'oubliera jamais Bastien (Laurent Étienne, directeur des Ateliers Slam.com)

Et après dix minutes d'ovation, au bout du parcours de l'immense portrait, c'est Laurent Étienne, directeur des Ateliers Slam.com et très proche de Bastien qui prend la parole. "C’était le dernier vrai moment solennel avec Bastien et vous tous ici réunis, annonce-t-il. Cette marche blanche, c’était le symbole de ce qu’était Bastien : un moment de partage, un moment de vie, de l’humanisme… Et surtout, le calme et la paix, c’est ce qui représentait le mieux Bastien." 

Fin de parcours pour le portrait géant de Bastien Payet, après dix minutes d'applaudissements et de haie d'honneur. - Radio France
Fin de parcours pour le portrait géant de Bastien Payet, après dix minutes d'applaudissements et de haie d'honneur. © Radio France - Nicolas Fillon

"On va certainement essayer de reprendre une vie normale, si je peux le dire comme ça. Mais on n’oubliera pas ce moment, ajoute Laurent Étienne. Et surtout, tous, on n’oubliera jamais Bastien. On vous remercie encore d’être venus, prenez soin de vous, la vie va essayer de continuer, mais Bastien sera toujours à nos côtés."

Nouveau tonnerre d'applaudissements. Avant que tout le monde ne se disperse. Une connaissance de la famille accepte de nous parler, anonymement. "Que c'est triste, soupire-t-elle. Cela aurait pu être mon fils. C'était un garçon charmant. On vit de plus en plus dans l'insécurité. J'espère que les coupables seront sévèrement punis. Même si ça ne nous rendra jamais Bastien."

Moment déchirant d'émotions, où familles et proches de Bastien Payet se serrent dans les bras. L'hommage fut à la hauteur de l'amour que lui portaient ceux qui connaissaient le jeune homme. - Radio France
Moment déchirant d'émotions, où familles et proches de Bastien Payet se serrent dans les bras. L'hommage fut à la hauteur de l'amour que lui portaient ceux qui connaissaient le jeune homme. © Radio France - Nicolas Fillon

Une cagnotte Leetchi est toujours en ligne pour aider les parents de Bastien à payer les frais de justice. Pour le moment, 3 225 € ont été collectés. Il est également possible d'envoyer un don via helloasso.